Maryse Goudreau première lauréate du prix Lynne-Cohen | 6 décembre 2017 | Article par Marine Lobrieau

Crédit photo: Céline Fabriès

Maryse Goudreau première lauréate du prix Lynne-Cohen

Maryse Goudreau a reçu, mercredi matin, le prix Lynne-Cohen remis par la succession Lynne Cohen en collaboration avec le Musée national des beaux-arts de Québec (MNBAQ). La photographe a été récompensée pour son travail en arts visuels et est la première Québécoise à être couronnée par cette distinction.

Le prix Lynne-Cohen vise à récompenser le travail des artistes québécois afin d’apporter un soutien aux jeunes talents dans le domaine des arts visuels. Le prix englobe une trousse permettant de faire rayonner le travail des artistes en devenir; une bourse d’une valeur de 10 000 dollars, ainsi que la réalisation d’une capsule vidéo produite par le MNBAQ.

Le jury a décidé unanimement de récompenser le travail effectué par mademoiselle Goudreau. L’artiste inscrit sa démarche dans une perspective de conservation de l’histoire à travers la photographie. L’engagement social et la mémoire demeurent ses principaux sujets.

Originaire de Gaspésie, c’est une partie de l’histoire de sa région qu’elle retranscrit à travers ses clichés.  « J’ai d’autres types d’œuvres, mais je suis très ancrée dans la photographie et c’est à partir de petits récits que je cultive mon art et mon regard sur les histoires collectives », explique Maryse Goudreau. Cette artiste est la témoin des actions humaines et environnementales, ces clichés immortalisent les étapes du temps sur des enjeux sociologiques collectifs et universels.

L’un de ses projets Manifestation pour la mémoire des quais portait sur les traces d’ une communauté marquée par l’abandon de sites identitaires. Pour mettre en lumière cette notion, elle a convié la population maritime à se réunir sur le quai de leur village en Gaspésie et l’ immortaliser comme à l’époque. À l’annonce de sa nomination, la jeune femme a avoué être surprise et surtout extrêmement honorée. « Ça s’est fait en catimini, je ne le savais pas et quand j’ai eu l’appel c’était comme un miracle », sourit la lauréate.

Maryse Goudreau travaille d’ores et déjà sur un autre projet consacré aux bélugas, et à la tentative d’éradication de l’espèce par le gouvernement de Québec dans les années 20. C’est un autre pan de l’ histoire maritime que la photographe contera à travers ses photographies.

Le Prix Lynne-Cohen en bref

Lynne Cohen était une photographe canadienne de renom. Elle est une des représentantes de la photographie conceptuelle d’ espaces généralement dépourvus de présence humaine. La photographe avait au cours de sa carrière reçu de nombreuses distinctions associées à des subventions. Persuadée qu’elle n’aurait pu réaliser tous ses projets, sans le concours de ces allocations, elle a souhaité aider en retour par la mise en place de ce prix.