Une performance exceptionnelle de Simone Boilard | 19 octobre 2017 | Article par Marine Lobrieau

Crédit photo: Courtoisie

Une performance exceptionnelle de Simone Boilard

Âgée d’à peine 17 ans, Simone Boilard a participé en septembre aux Championnats mondiaux de cyclisme junior. Arrivée à la huitième place à sa première saison junior, sa performance a été soulignée par l’ensemble du milieu sportif.

Depuis ses trois ans, Simone Boilard pratique le vélo sur route. Immédiatement, ce sport deviendra une passion et elle intégrera un club dès son plus jeune âge. Christine Girard, sa coach de l’époque, l’accompagne encore aujourd’hui. À présent, la jeune fille fait partie de l’équipe Desjardins Ford et étudie en première année au Cégep Garneau, dans le domaine des sciences humaines.

En septembre 2017, elle a participé pour la première fois aux mondiaux juniors de cyclisme qui se sont déroulés à Bergen en Norvège. Lors de cette épreuve, elle a signé une performance remarquée puisqu’elle est arrivée à se classer à la huitième place, à 12 secondes de la gagnante, Elena Pirrone.

Je ne connaissais personne, pas même les favoris, donc c’était difficile pour moi d’arriver ici avec un objectif, tout ce que je pouvais contrôler c’était moi pour faire le moins d’erreurs possibles.

Simone Boilard mesure à présent ce résultat très positif, « pour être honnête c’est la première fois que je me retrouvais dans un peloton de 100 personnes. C’est vraiment une autre game et c’était surtout ça qui me stressait, mais pendant la course, je me sentais super en contrôle », confie-t-elle. « J’avais fait tout ce qu’il fallait, j’étais dans l’échappée en avant avec le groupe des 15 meilleures, plus on avançait plus on en perdait, donc je me situais dans les 12. J’ai évité toutes les chutes que je pouvais, et je n’ai pas forcé inutilement, j’étais vraiment contente d’être là », poursuit Simone Boilard.

Néanmoins, la jeune athlète, perfectionniste, exprime un regret, de ne pas avoir été assez « audacieuse » lors du sprint final. « En même temps si j’avais été plus audacieuse j’aurais peut-être fait une erreur », analyse-t-elle.

Viser le podium

Sa détermination lui permet de se projeter dans l’avenir et de bâtir des projets ambitieux. « Je veux me faire connaître et me prouver à moi-même que je suis capable. Multiplier les expériences internationales au niveau junior pour arriver encore plus préparée aux mondiaux », explique-t-elle.

Après la course, Simone Boilard avoue avoir été approchée par d’autres clubs, mais elle préfère jouer la prudence pour l’instant dans ses choix sportifs. « Je vais encore attendre un an et vivre ma dernière année junior, car je pense que je suis encore jeune », souligne la jeune cycliste.

L’an prochain, son objectif sera de monter sur le podium au Championnat du monde junior et de « se donner à 110 % » durant la saison. Nul doute de voir prochainement son nom dans l’élite mondiale du cyclisme féminin.