Les oeuvres de Giacometti sont arrivées au MNBAQ | 31 janvier 2018 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Idra Labrie

Les oeuvres de Giacometti sont arrivées au MNBAQ

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) a dévoilé, mercredi matin, une première œuvre qui fera partie de l’exposition du peintre et sculpteur suisse Alberto Giacometti, à partir du 8 février. Les journalistes ont pu assister au décaissage de la sculpture de bronze L’homme qui marche 1, l’une des œuvres emblématiques d’Alberto Giacometti.

Enfermée dans une boîte anonyme pour assurer la sécurité de l’oeuvre, la sculpture est arrivée au Québec il y a quelques jours de Londres avec les 230 oeuvres composées de sculptures, dessins et tableaux, qui feront partie de l’exposition rétrospective sur Giacometti.

« Les caisses sont toujours accompagnées par des convoyeurs. Ils vont suivre toutes les manipulations de la caisse et tous les déplacements », a révélé Line Ouellet, directrice et conservatrice en chef du MNBAQ.

À l’intérieur de la caisse construite sur mesure, une styromousse spéciale empêche l’œuvre de bouger. Pour éviter que la styromousse touche l’oeuvre, un autre matériel est placé pour éviter les rayures. « Les matériaux sont faits pour absorber les chocs avant d’arriver sur l’oeuvre », a souligné Alban Chaine, régisseur pour la collection Giacometti. Pour le voyage, la caisse de bois a été installée dans une autre caisse afin d’empêcher les vibrations et les écarts thermiques.

D’une grande valeur, la sculpture de bronze L’homme qui marche 1 a été retirée de la boîte avec les plus grandes précautions par quatre techniciens. « La difficulté pour ce genre d’oeuvre c’est que la base étant très fine, il y a un risque de basculement au moment des manipulations, c’est pour ça qu’on demande toujours que des techniciens maintiennent le haut de l’oeuvre au moment où on manipule le bas pour éviter un renversement sur le côté », a expliqué Alban Chaine.

L’homme qui marche réalisée par Giacometti en 1960 mesure 1m80 et pèse 80 kg. Il existe trois version de cette oeuvre. Les deux premières versions vont donner lieu à une édition en bronze de dix exemplaires, la 3e version n’existe qu’en plâtre.

L’exposition Alberto Giacometti, présentée l’été dernier au Tate Modern de Londres, rassemble des œuvres réalisées entre 1920 et 1960. Le MNBAQ l’accueille du 8 février au 13 mai.

Pour voir le décaissage de l’oeuvre, rejoignez-nous sur notre page Facebook.