Montcalm dans les années 1950 : monastère des pères dominicains, sur Grande Allée | 29 décembre 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Montcalm dans les années 1950 : monastère des pères dominicains, sur Grande Allée

Tirée des archives de la Ville de Québec, cette photo d’époque, en date du 28 février 1959, illustre une portion de la Grande Allée Ouest en direction est. On y voit, sur la droite, une section du monastère des pères dominicains.

Dans la galerie ci-bas, la photo comparative a été prise le 30 novembre 2018 près de l’avenue de Bourlamaque.

Du couvent au musée

Dans l’article « L’église Saint-Dominique de Québec, témoin de la vie dominicaine », du Patrimoine immatériel religieux québécois, on raconte que les pères dominicains sont arrivés à Québec en 1906. Mais « il faut attendre 1925 pour que les Dominicains prennent en charge une paroisse à Québec, Saint-Dominique, sur le site où ils étaient déjà installés ». L’église de style néo-gothique anglais sera érigée au début des années 1930. Vers 1940, les Dominicains aménagent un couvent où ils résideront pendant près de 70 ans. Par la suite, les ailes du bâtiment seront démolies pour permettre l’expansion du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).

Après cinq ans de travaux, en juin 2016, le pavillon Pierre-Lassonde du MNBAQ accueille ses premiers visiteurs au terme d’un concours international d’architecture.

Article précédent illustrant la décennie 1950 : Intersection Cartier et Saint-Cyrille.