La Coupe du monde FIS de ski de fond revient à Québec | 6 décembre 2019 | Article par Ève Cayer

Alex Harvey lors de l'annonce de la tenue de la Coupe du monde FIS de ski de fond

Crédit photo: Ève Cayer

La Coupe du monde FIS de ski de fond revient à Québec

La COOP Coupe du monde FIS de ski de fond s’arrêtera sur les plaines d’Abraham du 13 au 15 mars prochain et cette fois le fondeur retraité Alex Harvey troque son rôle de skieur pour celui de porte-parole.

Durant cette fin de semaine, Québec accueillera quatre épreuves, le sprint en style libre pour les femmes et les hommes – le dimanche – et pour une première fois, le sprint en classique – le samedi. Au cours de cette nouvelle course chez les hommes et les femmes, les athlètes devront parcourir 1,5 km le plus rapidement possible, une épreuve qui demande beaucoup d’habiletés techniques.

« C’est la première fois qu’on a un sprint classique à Québec. C’est vraiment différent pour les athlètes, le niveau technique est plus relevé […]. Je pense que ça va être très intéressant pour les spectateurs de voir le niveau technique des coureurs avec la rapidité d’un sprint. Les deux cumulés ensemble va donner un bon spectacle », a précisé Alex Harvey, lors de l’annonce de la tenue de la Coupe, jeudi dernier.

Frédérick Langlois, chargé de projet chez Gestev l’organisme délégué à cet événement hivernal, explique qu’en style libre la piste est plus serrée et les dépassements sont plus difficiles. Il a expliqué que le parcours est le même pour les deux épreuves, c’est le travail de la surface des pistes qui change.

Même s’il ne sera pas sur ses skis, le skieur de fond favori des Québécois, Alex Harvey se joindra à la frénésie de la course sur les plaines à titre de porte-parole.

« J’invite d’ailleurs le public à se joindre à moi pour démontrer que malgré mon absence sur le circuit, Québec demeure une destination incroyable pour accueillir un événement d’une telle envergure », a souligné le porte-parole, dans le communiqué de presse.

Cette coupe du monde accueillera près de 150 athlètes internationaux parmi lesquels quatre skieurs de la relève québécoise seront à surveiller, soit Cendrine Browne de Saint-Jérôme, Antoine Cyr de Gatineau, Antoine Briand de Sept-Îles et Léo Grandbois de Sherbrooke.

Une mini Coupe du monde et INISKI

Une autre nouveauté pour 2020, les jeunes skieurs déjà initiés auront eux aussi leur coupe du monde : la Mini Coupe du monde COOP, une première au Canada. En s’inscrivant à cette course, les skieurs de 5 à 12 ans auront la chance de pousser leurs skis sur le même parcours que les skieurs professionnels et auront droit à une remise officielle de médailles. L’activité qui se déroulera après le passage des athlètes professionnels est offerte au coût de 20 $ (taxable).

De plus, Salomon propose l’activité gratuite INISKI pour les enfants et les adultes qui souhaitent s’initier à ce sport de glisse. Des moniteurs de la Fédération de ski de fond accompagneront les débutants sur le parcours de 150 mètres et l’équipement sera prêté.