La Scala célèbre ses 25 ans en musique | 16 avril 2019 | Article par Véronique Demers

Marc-Antoine Munoz, propriétaire de la Scala, et Étienne Bégin, l’un des serveurs du restaurant.

Crédit photo: Véronique Demers

La Scala célèbre ses 25 ans en musique

C’est sur fond d’airs d’opéra et de thèmes populaires au piano à queue que les convives du cocktail dînatoire de la Scala ont été reçus, lundi soir, pour célébrer les 25 ans d’existence du restaurant du quartier Montcalm.

Né d’un père cubain et d’une mère québécoise, c’est néanmoins dans la cuisine italienne que Marc-Antoine Munoz a décidé de mettre la main à la pâte depuis les 20 dernières années. Il a repris en 1998 le restaurant des mains d’Ezio Bera, alors qu’il n’était âgé que de 23 ans.

« Au moment où j’ai repris le restaurant, il n’y avait que la salle à gauche en entrant qui servait de restaurant. Quand je suis arrivé, il y avait un cordonnier et un nettoyeur. Au fil des années, j’ai agrandi et ajouté un deuxième étage et la salle à côté à droite. Je me débrouille pas mal dans les rénovations, mais aussi dans le service, le valet parking. Dans la restauration aujourd’hui, c’est important d’être polyvalent », souligne Marc-Antoine Munoz.

Opéra au menu

Du mercredi au dimanche, la musique en direct anime le restaurant, qui possède un piano à queue à chaque étage. Une fois par mois, des chanteurs d’opéra de Québec viennent bonifier la musique avec leurs prestations. La programmation musicale rend honneur à la réelle Scala de Milan, en Italie, parmi les salles réputées internationalement pour tenir des opéras.

Une équipe de chanteurs d’opéra était présente avec la pianiste Geneviève Poitras (à gauche) : Elizabeth Veilleux, Émilie Baillargeon, Stéphanie Lavoie, Amélie Pelchat et Louis-Charles Gagnon.
Crédit photo: Véronique Demers

Autant certains des employés de M. Munoz que des clients sont présents dans le paysage depuis 15 ans.

« Il y a même des anciens clients d’Ezio Bera qui viennent encore. (…) Après toutes ces années, le monde, la bonne cuisine, les belles soirées et le vin de qualité m’animent encore », affirme le propriétaire de La Scala.

Bien que les classiques de la cuisine italienne soient au menu, comme les escalopes de veau, le carré d’agneau et le ris de veau, le menu a évolué naturellement, assure le principal intéressé. Si les affaires semblent bien aller dans le restaurant de M. Munoz, celui-ci n’entend pas pour autant ouvrir un deuxième restaurant.

« Je ne pourrais être dans les deux à la fois. J’aurais peur d’en échapper un ou les deux; je préfère me concentrer sur celui-ci », conclut-il.

La Scala
31 boulevard René Lévesque Ouest
418-525-4545

En savoir plus sur...