L’année 2019 : boutiques, stationnement et monument | 30 décembre 2019 | Article par Ève Cayer

Crédit photo: Véronique Demers

L’année 2019 : boutiques, stationnement et monument

L’année 2019 se termine et amène avec elle le passage à une nouvelle décennie. Monmontcalm.com revient sur les lectures les plus populaires au cours des 12 derniers mois. Outre l’intérêt pour la gastronomie, les commerces du quartier Montcalm, le développement immobilier, et le départ à la retraite de médecins ont préoccupé les lecteurs.

Publicité

À l’ère des changements climatiques, la question de la densification des populations sur un même territoire semble une solution pour réduire les distances de transport et l’engorgement des routes. Lors de la consultation publique sur le développement de l’îlot Bérubé, les citoyens de Montcalm considéraient avoir contribué à cet entassement de population. Ainsi, le projet de construction proposé par le Groupe Casot a été accueilli froidement par les résidents, surtout à cause de l’ajout de véhicules que ce développement immobilier apporterait et le sentiment d’injustice face aux exigences de conformité exigées par la Ville en matière de réglementation pour les citoyens.

Cette densification amène des petits commerces comme HOYA Boutique horticole, qui se préoccupe d’offrir à la clientèle qui voyage à pied des plantes et des produits horticoles en petits formats, parfaits pour le transport piétonnier. Cette entreprise établie sur la rue Cartier a suscité l’intérêt dès son ouverture, en avril dernier.

Peu de temps après l’ouverture de cette boutique, à deux pas de celle-ci, on apprenait par la plume d’Émile Vigneault que la librairie Au Lieu du livre était passée, au cours de l’été 2018, des mains de Michel Roy à celles de Marie-Claude Bédard et Dave Rouleau (et Layla !), les nouveaux propriétaires. L’avenir de la librairie semblait assuré jusqu’à l’annonce de sa fermeture définitive sur la page Facebook du commerce, au mois d’août 2019. Attristée, la clientèle de la librairie sera réconfortée en apprenant que le commerce a entre-temps trouvé, en Luc Girard, un successeur.

Orphelins et monument historique

Comme la librairie, plusieurs patients de Montcalm et Saint-Sacrement se retrouvent orphelins avec le départ à la retraite de leur médecin de famille. Cette situation inquiète, surtout dans un contexte où la relève dans cette branche de la médecine attire de moins en moins d’étudiants, entre autres à cause des salaires attrayants de la médecine de spécialité. Les super infirmières, les cliniques sans rendez-vous offrent des services limités et ne répondent pas à la demande. Restent les cliniques privées qui, selon Catherine Breton, brisent le contrat social dont s’est doté le Québec et jouent un rôle dans la dégradation des services de santé.

Dans un autre ordre d’idées, l’érection du monument Wolfe, qui rend hommage à l’homme qui gagna la bataille des plaines d’Abraham soulève encore beaucoup d’intérêt. L’article qui date de 2014 fait partie des articles les plus lus de l’année 2019.

Sacro-saint stationnement

Malgré l’engouement pour l’intensification de l’urbanisme, le stationnement demeure au coeur des préoccupations du lectorat de monmontcalm. L’article qui traite de Sharing Parking, un site Internet développé par un étudiant du Cégep Garneau propose le partage de stationnement à travers cette plateforme.

Finalement, Antigone, avec ses convictions pour la justice et son refus de l’ordre établi, a soulevé les passions. La pièce était présentée au Trident au cours du mois de mars dernier.

Bonne et heureuse année 2020 !

À lire aussi : Une année sous le signe de la gastronomie