Montcalm dans les années 1980 : démolition de la première église Notre-Dame-du-Chemin | 1 décembre 2019 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Marcel Matte

Montcalm dans les années 1980 : démolition de la première église Notre-Dame-du-Chemin

La série « Montcalm dans les années 1980 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

Tirée de la collection personnelle de Marcel Matte, la photo d’époque en tête d’article, datant du 5 juillet 1986, illustre la démolition de la première des deux églises Notre-Dame-du-Chemin.

Prise en direction est à partir du chemin Sainte-Foy, cette photo s’additionne aux trois autres images du même photographe utilisées avec sa permission et placées dans la galerie au bas de l’article. La scène comparative date du 20 novembre 2019 : on devine à l’arrière-plan l’ancien centre hospitalier Courchesne, qui abrite depuis 1987 le CLSC de la Haute-Ville.

Ci-contre, en complément, cette autre photographie, tirée de la page frontispice du Soleil du 3 juillet 1986, rappelle la démolition du bâtiment religieux appartenant alors aux Soeurs de la Saint-Famille de Bordeaux. « Une fois les travaux de démolition terminés, on ne prévoit construire aucun édifice, du moins à court terme »,  y précise-t-on.

D’église à chapelle

Évoquée précédemment dans cette autre capsule historique, la première église Notre-Dame du Chemin a fait l’objet de cet article fort bien documenté de Jérôme Ouellet. Cette église, explique l’auteur, prend son origine en 1891 dans la Teviot House qu’acquiert le jésuite Joseph-Édouard Désy désireux d’y établir un lieu de retraites fermées. Il lui attribue le nom de Manrèse. Son espace consacré au culte attire aussitôt la population locale.

« L’affluence est telle qu’une large chapelle est édifiée près de la villa entre 1893 et 1895. On lui donne le nom de Notre-Dame-du-Chemin, également en référence au fondateur de l’Ordre [des Jésuites]. […] À partir des années 1920, les Jésuites se retirent progressivement des lieux. En 1921, ils transfèrent leur établissement de retraites fermées vers une seconde villa Manrèse, située non loin du parc des Braves. En 1928, le clergé diocésain prend en charge le temple, relégué au rang de chapelle à la suite de la construction d’une nouvelle église paroissiale sur l’avenue des Érables au début des années 1930. »

La villa Manrèse, pour sa part, sera démolie en 1936 pour faire place à l’hôpital.

* * *

À l’exemple de Marcel Matte, que nous remercions pour sa précieuse collaboration, vous possédez des « trésors qui dorment » évoquant votre quartier de jeunesse et vous désirez nous les partager ? Nous sommes toujours à la recherche de photos personnelles inédites pour illustrer nos capsules historiques rappelant la vie avant l’an 2000 des quartiers Montcalm et Saint-Sacrement. On parle notamment de fêtes de famille, d’événements culturels, de commerces, de chantiers d’immeubles ou toutes autres scènes soulignant la transformation urbaine de ce secteur de la Haute-Ville. N’hésitez pas à nous contacter !

Voir l’article précédent de la série : Montcalm dans les années 1980 : coin Cartier et Grande Allée.