Sardines : petits plats de charme à la française | 8 août 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Sardines : petits plats de charme à la française

Après Lady Kookie et la Fornarina, Sardines, une buvette, s’est installé au 1, rue Saint-Jean, à l’angle de l’avenue de Salaberry. Ouvert depuis juin dernier, le restaurant a pu profiter d’une vague de clients issue de l’affluence accrue en ville, notamment lors du Festival d’été de Québec.

Dotée d’une trentaine de places à l’intérieur et d’une demi-douzaine de places sur la terrasse, la buvette possède un je-ne-sais-quoi de français. Peut-être est-ce le motif Paisley sur la tapisserie bleu provençal, un brin champêtre. Aux teintes bleu pâle et bleu foncé s’ajoute la couleur moutarde du mobilier Mid-century. Les bancs de bois, couleur noyer, semblent avoir été taillés sur mesure pour les besoins du commerce.

De délicats bouquets décorent les tables de la buvette Sardines.
Crédit photo: Véronique Demers

Bien que le restaurant ne soit ouvert que depuis deux mois, il est préférable de réserver, surtout un jeudi ou vendredi soir. Il y a deux services : l’un en début de soirée vers 18 h et le suivant vers 20 h. Fait intéressant, lorsque l’auteure de ces lignes est passée, il y avait une promotion sur les huîtres avant 19 h!

Des Îles à la Buvette Scott

Sardines se veut un lieu convivial, où charme et bon goût font bon ménage. De délicats bouquets floraux trônent sur les tables, au milieu d’un décor sobre mais personnalisé. Il y a même un mur mettant en vedette des bières et conserves.

Question de survoler un peu le menu, j’ai opté pour une variété de plats incluant des charcuteries, du fromage, du poisson et des fruits de mer. Pour me mettre l’eau à la bouche arrivent des huîtres de catégorie « Grande entrée » des Îles-de-la-Madeleine. Elles sont à la fois goûteuses et bien fraîches.

Des huîtres fraîches des Îles-de-la-Madeleine figurent au menu.
Crédit photo: Véronique Demers

Le mélange de patates rôties et de pieuvre agrémentées d’une mayonnaise piquante est fort intéressant. La pieuvre est juste bien cuite, pas trop caoutchouteuse. L’aguachile avec le doré jaune, dans un bouillon frais avec petits pois verts, convient aux fins palais qui aiment les douceurs.

Le service, bien attentionné et efficace, est dispensé par un personnel jeune, comme la plupart des clients. L’ambiance musicale est un brin exotique, jazzée; le volume permet d’entamer des conversations sans avoir à hausser le ton.

Aux limites du quartier Saint-Jean-Baptiste, Sardines comble un espace parmi les établissements revendiquant le nom de buvette, de par sa localisation entre sa grande soeur, la Buvette Scott  – Sardines en propose d’ailleurs le jambon de canard – plus à l’est en Haute-Ville, et Le Renard et la chouette, au nord en Basse-Ville. Évidemment, le petit troquet ne pourrait s’appeler ainsi sans proposer des sardines en conserve dans diverses déclinaisons.

Bref, c’est une buvette qui gagne à être connue!

Sardines
1 rue Saint-Jean
581 300-9449