Seules, ensemble | 13 mars 2019 | Article par Marrie E. Bathory

Crédit photo: Cath Langlois photographe

Seules, ensemble

Untouched Land. Terre vierge. Sauf que nulle part la terre n’est véritablement vierge, nulle part intouchée. Et la solitude jamais complète, sauf à l’intérieur de soi.

Une femme seule sur une île, venue faire un avec les éléments. Puis une autre, qui fracasse le silence de sa présence trop loud. Leurs énergies entrent en conflit, se heurtent, se jaugent. Puis, s’harmonisent. Chacune était partie à la découverte d’elle-même; c’est avec le reflet que lui renvoie l’autre qu’elle devra composer.

Contrastes et harmonies

En plus du lyrisme du texte, l’objet théâtral Untouched Land alias toi pis ta solitude en sachet déshydraté, que proposent Maude Boutin St-Pierre et Érika Hagen-Veilleux (le collectif Les Bambines), offre une poésie gestuelle et sonore. Le chant, la musique, la danse, les arts du cirque (la roue Cyr, notamment) se substituent aux mots pour traduire le calme, le trouble, l’angoisse.

Les rythmes du corps et de la nature se complètent, se reflètent, de même que ceux des deux femmes s’opposent, se répondent. L’une est un monolithe de silence, veut se suffire à elle-même; l’autre a besoin d’être vue et entendue pour sentir qu’elle existe, mitraille de mots le vide qui l’effraie. Tout sur scène souligne leurs contrastes : couleurs et lumières froides d’un côté, chaudes de l’autre.

C’est Érika Hagen-Veilleux qui signe la musique et qui l’interprète, joliment. Tous les éléments de décor et de mise en scène concourent également à rendre tantôt le côté onirique, tantôt le côté concret des choses.

Le souffle comme ancre

D’emblée, les univers sonores, créés en direct, impressionnent. Souffle, tapotements, claquements de doigts multipliés deviennent le vent, la pluie, le feu. C’est la nature qui répond au corps, et vice versa. Car la nature habite les deux femmes autant qu’elles sont venues, un temps, y habiter.

Le tout évoque la méditation pleine conscience : laisser aller les pensées qui tournoient, se concentrer sur son corps, sa respiration. S’écouter. Vivre le moment présent.

Untouched Land est présentée jusqu’au 23 mars au théâtre Premier Acte.