Un jardin pour son environnement | 20 septembre 2019 | Article par Ève Cayer

Le Jardin de l’Entente, une initiative de Léa Poulin.

Crédit photo: Ève Cayer

Un jardin pour son environnement

Le Cégep Garneau inaugurait, aujourd’hui, le Jardin de l’Entente, un jardin communautaire et collectif pour s’ouvrir au milieu et nouer des liens avec la communauté.

Le Jardin de l’Entente souhaite rassembler les résidents membres des Loisirs Saint-Sacrement, les enfants du Centre de la petite enfance (CPE) La Frimousse, les usagers du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) et la communauté du Cégep autour du jardinage.

L’émergence du jardin

L’idée d’un jardin a germé dans la tête de Léa Poulin, une étudiante en Sciences de la nature, lors d’un cours sur l’environnement.

« Alain Thivierge, le professeur, nous disait que le gazon n’était pas une plante écologique. Elle demande beaucoup d’eau et ne vient pas d’ici », a expliqué l’étudiante.

Alors responsable des affaires internationales et environnementales de l’Association étudiante, Léa soumet le projet d’implanter un grand jardin pour remplacer une partie du gazon.

Le projet a suscité l’intérêt de Mario Roy, le directeur des affaires étudiantes et communautaires et de Marcel Lafleur, le directeur au développement institutionnel et des communications.

Les organismes approchés, soit le CRDI, le CPE La Frimousse et les Loisirs Saint-Sacrement ont pris part à l’initiative de l’étudiante.

« Quand j’ai proposé le projet de jardin au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et ils ont tout de suite embarqué. Ce sont les premiers s’être engagés dans le projet », a ajouté Léa Poulin.

Jardiner pour l’environnement

La directrice du Cégep Garneau, Patricia Poirier, souligne que le jardin aura une vocation pédagogique, communautaire et qu’il permettra aux gens des différents milieux de tisser des liens.

« En plus d’apprendre à goûter, à connaître, à cultiver des aliments sains, nos jardiniers en herbe pourront développer des compétences de travail en équipe, apprécier une meilleure nutrition, apprécier le travail de celui qui cultive notre nourriture et pour le Cégep Garneau, qui a adopté au printemps dernier sa politique de développement durable, c’est formidable », ajoutait Patricia Poirier lors de l’inauguration.

En guise de célébration de l’initiative de jardin communautaire et collectif, des bulbes biologiques d’ail d’automne ont été mis en terre par les usagers du CRDI, Léa Poulin et Samuel Matte-Thibault, le directeur des Loisirs Saint-Sacrement.

Semis de bulbes d’ail biologique
Crédit photo: Ève Cayer

Jardin implanté en façade du Cégep

Le Jardin de l’Entente a pris racine devant le Cégep à la suite de l’adoption, par la Ville de Québec, d’un règlement qui autorise, depuis le printemps dernier, la culture potagère en façade des résidences.

L’aménagement du jardin, réalisé par les Urbainculteurs, comprend trente parcelles, et accueillera les jardiniers au printemps 2020.