<em>Le vaisseau fantôme</em> de Wagner de retour après presque un siècle | 16 juillet 2019 | Article par Jason Duval

Crédit photo: Jason Duval

Le vaisseau fantôme de Wagner de retour après presque un siècle

Le Festival d’opéra de Québec présentera sa plus grosse production depuis sa création, Le vaisseau fantôme de Wagner, les 28 et 30 juillet ainsi que le 1er et 3 août prochains au Grand Théâtre de Québec.

Pour la première fois depuis 1922, un opéra de Wagner sera joué au Québec. Le vaisseau fantôme est un récit étrange où Le Hollandais, un vaisseau disparu en mer, est condamné à naviguer éternellement pour avoir défié Dieu. Il ne peut revenir que tous les sept ans, tentant désespérément d’obtenir le pardon ultime.

S’en suit une histoire riche en rebondissements où Daland, le personnage principal, intéressé par le trésor que cache ce mystère, tente par tous les moyens de jouer les entremetteurs. Ce récit en trois actes, présenté en allemand avec surtitres français et anglais, connaîtra une conclusion inattendue et extrême.

François Girard assure la mise en scène de ce classique de l’opéra, premier chef d’oeuvre du compositeur allemand Richard Wagner. C’est la septième fois qu’il met en scène un opéra, et une première au Québec. Spécialiste de Wagner, Girard a mis en scène Siegfried à Canadian Opera Company. Puis, en 2012, il a travaillé avec le Metropolitan Opera pour Parsifal. Le metteur en scène québécois n’est pas réputé que pour ses opéras. Récipiendaire de plusieurs prix et distinctions, il a aussi travaillé sur plusieurs films, comme Hochelaga en 2017 et Le violon rouge en 1998.

Une distribution de renom

Une impressionnante distribution de calibre international, accompagnée par le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec, prend part à cette imposante production. Le rôle principal du Hollandais est tenu par Grégory Dahl, un des barytons les plus en demande de sa génération. Prochainement, il sera Scarpia dans le célèbre Opéra de Tosca, à Trois-Rivières. Dahl est secondé par l’Allemand Andreas Bauer Kanabas, qui se produit principalement dans son pays natal et interprétera le rôle de Daland. À ces deux stars de l’opéra s’ajoutent la soprano sud-africaine Johanni van Oostrum (Senta), la mezzo Allyson McHardy (Mary) et les Québécois Éric Laporte (Erik) et Éric Thériault (Der Steuermann).

Une impressionnante distribution, accompagnée par le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec, prend part au Vaisseau fantôme.
Crédit photo: Jason Duval

Ces personnages évoluent dans des décors surprenants, créés par l’Écossais John Macfarlane. Le scénographe a conçu des décors pour les plus prestigieuses salles d’opéra comme l’Opéra de Paris et le Metropolitan Opera. Macfarlane a conservé ses idées de grandeurs pour Québec. Le vaisseau fantôme, présenté en trois actes comme le veut la tradition, évolue dans trois décors dignes d’étonner les plus grands amateurs de l’art lyrique. Le vaisseau est la pièce de conviction de cette scénographie. Un immense voilier inspiré du 19e siècle domine la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.

L’ambiance fantomatique et étrange de l’oeuvre est mise de l’avant grâce à différents effets spéciaux, comme de la fumée. Ce sont cependant les jeux de lumières qui retiennent l’attention. Aucune lumière éclatante n’est utilisée; ce n’est pas La Traviata, on est loin du strass et des paillettes de cet autre classique de l’opéra. Pour Le vaisseau fantôme, le scénographe écossais a choisi d’atténuer les éclairages. Les bleus sombres se collent aux décors teintés de gris et de noir, pour ajouter à l’effet d’étrangeté du récit. Des idées qui demandent préparation et travail… Depuis bientôt cinq semaines, l’équipe de techniciens du Grand Théâtre planche pour réaliser la plus grosse production du Festival de l’Opéra de Québec.

Sur cette scènes se rassemblent plus de 86 artistes, sans compter les chanteurs principaux. Ces artistes sont accompagnés de plus 70 musiciens, dirigés par le maître d’orchestre de renom Jacques Lacombe.

Cette production gigantesque, avec une distribution internationale, est présentée au Grand Théâtre de Québec, dans le cadre du Festival d’opéra de Québec, du 28 juillet au 3 août. Après quoi Le vaisseau fantôme  s’envolera vers New-York pour une série de représentations au célèbre Metropolitan Opera en 2020.

On peut accéder aux informations et à la billetterie pour cette production et pour l’ensemble de la programmation du Festival d’opéra de Québec au https://festivaloperaquebec.com/ 

En savoir plus sur...