2019 : rétrospective des grands chantiers et projets immobiliers | 4 janvier 2020 | Article par Jean Cazes

Le St. Moritz. 30 décembre 2019.

Crédit photo: Jean Cazes

2019 : rétrospective des grands chantiers et projets immobiliers

Ces derniers mois dans Montcalm et Saint-Sacrement, des projets immobiliers d’importance ont été achevés, sont toujours en chantier ou ont été annoncés pour voir bientôt le jour. Rétrospective des principaux ayant retenu notre attention.

Publicité

Deux projets réalisés pour 119 logements dans Montcalm

La Passerelle. 30 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

La Passerelle – D’entrée de jeu, il faut revenir sur le double immeuble de quatre et cinq étages à l’architecture audacieuse avec son toit vert, achevé au début de 2018 sur le chemin Sainte-Foy. Réalisé en partie sur le site de l’ancien Couche-Tard entre les avenues Bourlamaque et des Érables, ce projet de 28 condos locatifs et commerces avait nécessité une consultation publique en 2014 : il a en quelque sorte pavé la voie à deux autres qui verront le jour sous peu à proximité. Outre un Phamiliprix, La Passerelle abrite aussi le IGA Deschênes, qui a vu sa superficie passer de 10 000 à 20 000 pieds carrés. Construction Dinamo et Groupe Laberge en ont signé la construction qui a nécessité un investissement de quelque 10 M$.

Le St. Moritz. 30 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Le St. Moritz – Mis en chantier à l’automne 2017 sur le site de l’ancien SuperClub Vidéotron, coin René-Lévesque Ouest et Belvédère, soit à la limite de Montcalm, l’immeuble à vocation mixte a accueilli ses premier locataires en mars 2019 après un investissement de quelque 20 M$. Il s’agit d’une réalisation de la firme montréalaise Sylcorp, en association avec l’évaluateur immobilier Pierre Moreau. Œuvre des architectes Régis Côté et associés, le St. Moritz comprend 91 logements locatifs, et le café La Maison Smith occupe en grande partie son rez-de-chaussée.

La Cité Verte : principal – et discret – pôle de développement dans Saint-Sacrement

La Klé, phases 1 et 2. 4 novembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

La Klé, phase 2 – Objet de ce reportage photo en novembre dernier, l’écoquartier la Cité Verte poursuit sa lancée avec l’achèvement de La Klé phase 2, pour un total de 251 logements locatifs répartis dans deux immeubles de 10 et 11 étages. On attend d’autres éventuelles annonces pour le développement des dernières parcelles de terrains sur la partie nord du site, bien en retrait du chemin Sainte-Foy (carte ci-bas). En plus de ses commerces actuels, la Cité Verte pourrait comprendre à terme près de 800 unités de logements.

Quatre autres projets à surveiller

L’Îlot Bérubé. 30 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Ilot BérubéEn septembre dernier, malgré une forte opposition de citoyens, le conseil de quartier de Montcalm a recommandé à l’unanimité une modification du règlement de zonage en faveur du projet immobilier du Groupe Casot qu’a présenté l’architecte Louise Amiot. En plus de son rez-de-chaussée commercial, le bâtiment comptera 79 logements sur quatre étages du côté du chemin Sainte-Foy (rendu ci-bas). Une demande de modification du règlement de zonage suivra en vue de la décision finale.

Site du projet de Pierre Martin. 30 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Immeuble intégrant la maison Petry-Amyot et de la Villa Mountaine-Kirouac – Juste en face de l’Îlot Bérubé, un autre ensemble résidentiel et commercial devrait bientôt densifier la trame urbaine de ce coin de Montcalm. Lors de la consultation publique d’octobre dernier, le projet de développement immobilier de l’architecte Pierre Martin et de ses associés, évalué entre 20 et 25 M$, a été approuvé par un conseil de quartier plutôt divisé. Passant de quatre étages à graduellement sept étages du sud au nord, celui-ci intégrera les deux grandes maisons bourgeoises du XIXe siècle en bordure du chemin Sainte-Foy (rendu ci-bas).

Projet de résidences pour aînés.
Crédit photo: Groupe Lokia

Pour conclure, on gardera l’œil notamment sur deux autres projets majeurs qui pourraient sous peu voir le jour. Tel que dévoilé en février dernier dans Le Soleil, le premier concerne une résidence pour aînés d’environ 290 unités qui serait construite derrière l’église du Très-Saint-Sacrement dont l’avenir, comme nous l’a rappelé récemment notre collègue Ève Cayer, préoccupe beaucoup de citoyens et de défenseurs du patrimoine religieux. Cette fois à la limite de Montcalm, deux édifices à vocation mixte pourraient être érigés près du Domaine Mérici, leur hauteur jusqu’à 11 étages respectant les critères du PPU pour le pôle urbain Belvédère.