Avenue Cartier : un chantier en plusieurs temps dès le printemps | 3 mars 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Jean Cazes

Avenue Cartier : un chantier en plusieurs temps dès le printemps

Dans la continuité des travaux de 2017, un chantier majeur se déploiera dès le printemps sur la portion nord de l’avenue Cartier, ainsi que sur un segment du chemin Sainte-Foy et de la rue Sherbrooke. S’ils offrent une opportunité de bonifier l’aménagement de l’artère commerciale, ces travaux auront des impacts sur les déplacements, que la Ville de Québec entend atténuer par un échéancier en plusieurs séquences et d’autres stratégies.

Publicité

Les travaux majeurs en question visent notamment la construction d’une nouvelle conduite d’adduction du réseau d’aqueduc, qui sera raccordée à celle de 2017, et la reconstruction de conduites d’adduction parvenues « en fin de vie utile ».

Ils seront l’occasion d’une réfection de rues et trottoirs et d’une actualisation du réseau d’éclairage, mais aussi d’ajouts d’arbres, arbustes, supports à vélos et mobilier urbain distinctif pour l’avenue Cartier. Les abat-jour du quartier des arts, projet qui se poursuit pour encore trois ans, retrouveront après-coup leur place, possiblement « un repositionnement plus adéquat », a dit en conférence de presse Suzanne Verreault, en remplacement de la directrice de l’arrondissement Geneviève Hamelin.

Bureau d’information et « recette de communication »

On verra apparaître, comme pour le chantier du boulevard Hochelaga, un bureau d’information temporaire sur l’avenue Cartier. Un agent de service à la clientèle y sera durant les heures de chantier et pourra à la fois renseigner la population et guider les visiteurs pour leur faciliter l’accès aux commerces.

La Ville de Québec compte sur le gestionnaire artériel et les policiers parmi ses alliés pour maintenir au mieux la mobilité du secteur durant les différentes phases de travaux et fermetures de rues. Des signaleurs sur le terrain faciliteront l’entrée des marchandises et la sécurité des piétons qui auront à traverser le chantier de l’avenue Cartier.

La Ville mise aussi sur un exercice de communications avec les parties prenantes, notamment les commerçants du secteur où les livraisons sont un enjeu crucial :

« On a fait […] d’autres tronçons où cet enjeu était présent, on a appris comment bien gérer ça. […] Un chantier, c’est quelque chose qui bouge. Il n’y a pas de recette pré-déterminée. La recette, c’est qu’on va communiquer avec les propriétaires, avec les commerçants […], pour adapter les besoins de livraison à la situation. Donc on va se servir des chargés de projet sur le chantier, on va se servir des agents de service à la clientèle pour maintenir le contact en tout temps avec les commerçants et maintenir l’accès », a résumé l’ingénieur Charles Gingras.

Détours et relocalisations

L’échéancier des travaux majeurs se subdivise en dix phases et tient compte par exemple des moments de tenue de grands événements. Parmi les phases à plus fort impact où la circulation sera détournée, on note la fermeture du chemin Sainte-Foy entre Candiac et Sherbrooke et entre Cartier et Salaberry, de la mi-mai à la fin juin. Elle sera aussi détournée d’août à novembre, au moment de compléter les travaux du chemin Sainte-Foy et d’entreprendre ceux sur la portion nord de Cartier, entre le chemin Sainte-Foy et le boulevard René-Lévesque.

On verra la rue Crémazie devenir temporairement à double sens entre Bourlamaque et Cartier et entre Cartier et Salaberry pour éviter un cul-de-sac. Afin de contrer la perte temporaire de cases de stationnement sur rue pour les détenteurs de permis, la Ville de Québec louera le terrain de l’ancien Garage Bérubé pour les y relocaliser.

Du côté des ordures, l’entrepreneur en charge des travaux aura la responsabilté de les collecter sur les portions de rue inaccessibles pour les amener à un point convenu, où l’entrepreneur de la Ville viendra les cueillir.

Des parcours d’autobus du Réseau de transport en commun de la Capitale, dont le 19, le 807 et le service Couche-Tard 907, devront faire des détours durant les travaux. C’est toutefois la desserte du quartier Saint-Jean-Baptiste qui en subira le plus les conséquences. Une source de préoccupation pour le conseiller du district Jean Rousseau, qui constate par ailleurs que la Ville a « appris de ses erreurs » dans la foulée des travaux majeurs sur la route de l’Église. Comme ceux de ce secteur de Sainte-Foy, quelque 38 commerçants touchés par les travaux majeurs du secteur de l’avenue Cartier seront admissibles à la compensation que la Ville avait annoncée en septembre.

Échéancier des travaux secteur Cartier – Sainte-Foy – Sherbrooke en bref

  • Mars 2020 – 2 semaines : installation d’une vanne, angle Sherbrooke – des Franciscains
  • Avril-mai 2020 – 3 semaines : caractérisation des sols et travaux préparatoires
  • Mai-juin 2020 – 2 mois : ch. Sainte-Foy de Candiac à Sherbrooke, de Cartier à Salaberry
  • Août à novembre 2020 – 4 mois : rue Sherbrooke et ch Sainte-Foy jusqu’à cartier
  • Août à novembre 2020 – 4 mois : avenue Cartier, de Dumont à René-Lévesque
  • Mai 2021 – 1 mois : finition