Montcalm en 2020 : un café et l'histoire en vedette | 30 décembre 2020 | Article par Julie Rheaume

Sami Boudaya du Café Waves.

Crédit photo: Véronique Demers

Montcalm en 2020 : un café et l'histoire en vedette

Sur Monmontcalm, l'ouverture d'un nouveau café a fait des vagues. Des publications à caractère historique ont retenu l'attention de notre lectorat tout comme une œuvre d'art de Wartin Pantois, des travaux routiers et la sauvegarde de l'église du Très-Saint-Sacrement. Retour sur nos articles les plus lus de l'année 2020...

Publicité

L'article annonçant l'ouverture du Café Waves, sur l'avenue Cartier, a suscité l'attention des lecteurs et lectrices de Monmontcalm. Il s'agit du texte le plus lu de 2020 sur notre site. En mars, le propriétaire Sami Boudaya faisait part de sa passion pour le café et pour le surf à notre journaliste Véronique Demers. Dans l'établissement, on devait alors retrouver non seulement du café mais de véritables planches de surf à vendre!

Un aperçu de l'oeuvre de Wartin Pantois.
Crédit photo: Courtoisie Wartin Pantois

En juillet, un collage mural de l’artiste Wartin Pantois est apparu entre les avenues Moncton et Casot, dans la ruelle du Grand Peuplier. L’œuvre de papier en noir et blanc avec feuille d’or saluait l’implication des personnes qui habitent et verdissent cette ruelle. Cet article est le deuxième  plus populaire de l'année sur Monmontcalm.

En février, Jean Cazes nous faisait de nouveau voyager dans le temps en nous ramenant dans la paroisse Saint-Sacrement, le 23 décembre 1961. La photo mise en vedette dans son texte immortalisait l’intersection de l’avenue Belvédère et du boulevard Saint-Cyrille (aujourd’hui, le boulevard René-Lévesque Ouest). Cette publication a également suscité beaucoup d'attention de la part de notre lectorat.

Toujours dans le secteur Saint-Sacrement, on rapportait le 30 mai que les démarches du groupe SOS Saint-Sacrement pour sauvegarder l’église du Très-Saint-Sacrement, en vue de réaliser un projet culturel et communautaire avaient porté fruit. La ministre de la Culture, Nathalie Roy, avait émis un avis d’intention de classement pour que le bâtiment devienne un bien patrimonial.

Carole Boyer (photo) a ouvert la boutique Petite Provence, avec sa soeur Cathy.
Crédit photo: Véronique Demers

Pour clore le top 5 des articles les plus lus, la nouvelle boutique Petite Provence, sur l'avenue Cartier, a suscité votre intérêt. On y a rencontré les sœurs Carole et Cathy Boyer, qui ont dit au revoir à leur Provence natale pour ouvrir, à Québec, un commerce offrant des produits de leur coin de pays.

Chantiers, photo, histoire et yoga doux

Le 3 mars, nous rapportions qu'un chantier majeur allait se déployer dès le printemps sur la portion nord de l’avenue Cartier, ainsi que sur un segment du chemin Sainte-Foy et de la rue Sherbrooke. Ces travaux devaient avoir des impacts sur les déplacements, que la Ville de Québec entendait alors atténuer par divers moyens.

La photographe Lise Breton.
Crédit photo: Courtoisie A. Turcotte

En janvier, avant la pandémie, on rencontrait celle que l'on pouvait apercevoir derrière la lentille de sa caméra dans de nombreux événements culturels à Québec : la photographe Lise Breton. Cette infirmière retraitée depuis 2005 profite de ses temps libres pour prendre un grand bouillon de culture... et de nombreux clichés!

D'autres textes et photos à caractère historique ont aussi intéressé nos lecteurs. Le 20 décembre dernier, on vous présentait une image prise le 13 novembre 1951. Outre la station-service, on y voyait l’église du Très-Saint-Sacrement située au 850, chemin Sainte-Foy.

Une photographie réalisée en septembre 1966, et publiée sur Monmontcalm en août, figure aussi dans notre top 10. Elle représentait l’intersection de l’avenue Brown et du chemin Sainte-Foy.

Finalement, en janvier, un cours de yoga doux destiné aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson, présenté en partenariat avec la Société Parkinson région de Québec et les Loisirs Montcalm, a également capté votre intérêt.

Un aperçu d'une séance de yoga doux.
Crédit photo: Véronique Demers

En savoir plus sur...