Montcalm dans les années 1940 : avenue Désy | 11 octobre 2020 | Article par Jean Cazes

L’avenue Désy en 1943.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Montcalm dans les années 1940 : avenue Désy

La série « Montcalm dans les années 1940 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

Publicité

Cette photo historique tirée des Archives de la Ville de Québec date du 6 mai 1943. Le cliché est pris en direction de la rue Jeanne-d’Arc. La rue est bordée d’immeubles à logements et d’arbres.

Capturée en direction nord à partir du chemin Sainte-Foy, la scène comparative dans la galerie au bas de l’article date du 30 juillet 2020. L’avenue Désy a conservé son charme d’époque.

Une villa d’inspiration italienne

Coin chemin Sainte-Foy et avenue Désy.
Crédit photo: Michel Beaumont

Sur la gauche de la photo en vedette, on devine la façade d’une remarquable propriété du quartier : la Villa Westfield.

Michel Beaumont l’a décrite dans un article soulignant la richesse patrimoniale de Montcalm :

« De conception italienne, la littérature indique qu’elle aurait été construite autour de 1820 par le contrôleur des douanes du port de Québec, Charles Grey Stuart. L’heureux propriétaire était le riche marchand de bois John Thompson fondateur de la Thompson et cie. […] Entourée d’arbres et de jardins, elle offrait une magnifique vue sur la vallée de la rivière Saint-Charles. »

La villa a été reconvertie en immeuble à bureaux dans les années 1960. Plus tard, on l’a rénovée pour lui redonner son allure originale.

Enfin, quant à l’origine du toponyme de l’avenue, il remonte en juillet 1923 pour souligner la mémoire de Joseph-Édouard Désy (1841-1918), rappelle Michel Beaumont dans une précédente  chronique publiée en 2014. Ce prêtre dirigeait les Jésuites à Québec. Son engagement a entre autres mené en 1909 à la création de la première église de la paroisse Notre-Dame-du-Cheminc.

Voir l’article précédent de cette série : Montcalm dans les années 1940 : la rue Jeanne-d’Arc.