Découvrez la programmation d'automne du Périscope | 31 août 2021 | Article par Julie Rheaume

Frédéric Guay, directeur général, et Marie-Hélène Gendreau, coordonnatrice artistique, du théâtre Périscope.

Crédit photo: Julie Rheaume

Découvrez la programmation d'automne du Périscope

Réflexions sur le vieillissement et la condition masculine, femmes fortes et héros Wendat tombé dans l'oubli seront mis en lumière, cet automne, au Périscope. Le théâtre a dévoilé sa nouvelle saison aux médias ce mardi.

Publicité

La coordonnatrice artistique du Périscope et femme de théâtre Marie-Hélène Gendreau et le nouveau directeur général du théâtre, Frédéric Guay, arrivé en poste cet été, ont présenté cette saison qui se voudra riche en émotions, mardi, en matinée.

Voici donc les spectacles qui seront à l'affiche durant la saison automnale.

SEPTEMBRE

Tout inclus

Le coup d’envoi de la saison est donné par les compagnies Un et un font mille (Montréal), Porte Parole (Montréal) et Nous sommes ici (Québec), qui nous présentent Tout inclus. Il s'agit d'une œuvre documentaire engagée écrite par François Grisé et mise en scène par Alexandre Fecteau. Elle est à l'affiche à compter du 7 septembre.

Centrée sur les questionnements de l’auteur, cette production a pour but d’éveiller notre conscience collective et notre pouvoir d’action face aux enjeux liés au vieillissement. Marie-Ginette Guay, Marie Cantin, Jean-François Gaudet et François Grisé font partie de la distribution. « Des acteurs de talent, de métier », rappelle Mme Gendreau.

Inspiré par le déménagement en résidence pour aînés de ses parents, François Grisé a décidé de passer un mois dans un tel lieu pour créer ce docu-théâtre, dont le premier volet sera bientôt  présenté au Périscope. Un nouveau chapitre devrait être à l'affiche au Théâtre Duceppe, à Montréal, à l'automne.

« Avant, les aînés, je m'en câlissais. Je ne voyais pas ça. Je n'en avais pas côtoyés. Mes grands-parents étaient morts jeunes », a dit M. Grisé, lors de son allocution. À moins de situations dramatiques, comme certaines survenues dans des résidences au début de la pandémie, on porte peu d'attention aux personnes âgées. L'homme de théâtre veut ainsi « ouvrir une fenêtre sur un univers qu'il ne connaissait pas », car nous sommes tous et toutes de futurs aînés.

Coupes à blanc

Dans le studio Marc-Doré, les 16 et 22 septembre, on pourra assister au LabOuvert Coupes à blanc du Collectif Verdun (Québec). Finaliste du Concours L’Aiguisoir du Conservatoire d’art dramatique de Québec, Charlie Cameron Verge en signe également la mise en scène.

S’inspirant de l’univers de la tragédie grecque, cette production illustre une dystopie climatique et sociale annoncée.

OCTOBRE

Marie Stuart

Marie Stuart, un texte de Dacia Maraini traduit par Marie José Thériault, sera présenté à compter du 14 octobre. Cette pièce des Écornifleuses (Québec) s'annonce fracassante, remplie de sensualité, de force féminine et d’un désir d’affranchissement.

Encadrées par Frédéric Dubois à la mise en scène, Marie-Hélène Lalande et Joanie Lehoux rendent justice à ces personnages historiques tout en gardant une approche contemporaine.

Pour Joanie Lehoux, il s'agit de personnages féminins multidimensionnels. Ces femmes fortes expriment notamment « la vengeance, la colère, la joie, la sexualité ». « C'est tellement trippant à jouer », a-t-elle lancé lors de sa prise de parole.

NOVEMBRE

Foreman

Foreman, qui avait avait connu un grand succès en 2019, sera de retour en novembre au Périscope, cette fois, dans la salle principale. Produite par Mon père est mort (Québec), cette création a été sacrée Œuvre de l’année 2019 de la Capitale-Nationale et a reçu le prix du Meilleur texte.

Olivier Arteau et Marie-Hélène Gendreau cosignent la mise en scène du texte de Charles Fournier, une réflexion sur le malaise identitaire de l'homme actuel. Au programme dès le 9 novembre.

Charles Fournier a travaillé dans le milieu de la construction de 17 à 23 ans avant d'entrer au Conservatoire. Dans sa famille, une carrière en art n'était pas bien vue, il a donc fait le grand saut au décès de son père, a-t-il raconté.

DÉCEMBRE

Mononk Jules

Dans Mononk Jules, Jocelyn Sioui racontera l'histoire de son grand-oncle Jules Sioui, héros et activiste Wendat du 20e siècle tombé dans l'oubli, dès le 8 décembre. Cette prise de parole permet notamment de mettre en lumière des pans de l'histoire des Premières Nations, avec authenticité et une pointe d'humour.

Jamais lu

Du 1er au 4 décembre, la dixième édition du festival Jamais lu de Québec sera présentée pendant quatre jours. Auteurs et autrices de la relève y seront alors à l'honneur.

La programmation sera dévoilée ultérieurement.

Billetterie et renseignements

Afin de prévenir des remboursements attribuables à des fermetures éventuelles, deux dates de mise en vente ont été prédéterminées, a précisé le théâtre. Ainsi, le public peut maintenant se procurer des billets pour Tout inclus et Marie Stuart.

Les pièces Foreman et Mononk Jules seront quant à elles disponibles à partir du 8 octobre à 11h.

Les réservations pour le LabOuvert Coupes à blanc seront possibles à partir du 6 septembre.

Le tarif prévente à 25 $ est de retour. Toutes les productions, à l’exception de Tout inclus, seront disponibles à ce tarif jusqu’à la première. Le tarif régulier de 36 $ (étudiants 25 $) sera applicable dès la première de chaque pièce. Le LabOuvert est gratuit, mais une contribution volontaire est suggérée à 15 $, indique le Périscope.

Les avantages de la carte Fidèles au poste sont de nouveau valides à l’achat de six pièces de la Saison 2021-22. Les privilèges ont été révisés pour mieux s’appliquer dans le contexte actuel, disent les responsables du théâtre dans un communiqué.

Pour plus de renseignements sur les productions à l'affiche, la billetterie ou l'horaire des représentations, on peut consulter le site web du Périscope.

La saison d'hiver 2022 du Périscope devrait quant à elle être dévoilée au début de novembre.

En savoir plus sur...