Jean-Pierre Bédard quitte la SDC Montcalm | 13 septembre 2021 | Article par Suzie Genest

Jean-Pierre Bédard, avec Maïté Torrès, devant la murale en chantier à la place François-Duchesne, à l'angle Cartier-René-Lévesque, en juillet 2021

Crédit photo: Julie Rheaume

Jean-Pierre Bédard quitte la SDC Montcalm

La Société de développement commercial (SDC) du quartier Montcalm perd son directeur général des cinq dernières années. Sur Facebook lundi matin, Jean-Pierre Bédard a annoncé sa décision, qui l'amènera vers de nouveaux défis au début octobre.

Publicité

Entré à la SDC Montcalm - Quartier des arts au printemps 2016, M. Bédard dresse un bilan teinté d'optimisme de son passage dans l'organisation.

« Depuis mon arrivée en poste en mars 2016, j’ai œuvré à faire du secteur un lieu où il fait bon vivre et consommer et où l’appellation de quartier des arts serait incarnée au quotidien.
[...]
Je laisse une organisation en bonne santé financière avec des projets bien en selle et un plan stratégique qui permet d’entrevoir encore de beaux jours pour le secteur. »

Lors de l'annonce de son arrivée, M. Bédard s'était entretenu avec Céline Fabriès de Monmontcalm. Ils avaient notamment abordé la question de confirmer Montcalm comme Quartier des arts.

« Pour y arriver, il faut avoir une présence plus ostentatoire de l’ensemble de ces disciplines [culturelles] sur les artères commerciales pour vraiment faire en sorte qu’on s’imprègne de cette présence artistique sur le territoire », avait-il dit.

Outre le quartier Montcalm, le milieu des SDC lui-même perd une figure très engagée. Très actif dans des initiatives concertées impliquant les SDC de la ville de Québec, il avait porté cet engagement à l'échelle provinciale. M. Bédard avait participé à la fondation, en 2019, du Regroupement des SDC du Québec, dont il était à ce jour le président.

« La vie a changé »

Jean-Pierre Bédard évoque dans sa publication le contexte particulier de la dernière année. La pandémie, ses impacts directs et indirects dans tous les milieux ont visiblement penché dans la balance de sa décision :

« Depuis mars 2020, la vie a changé et plus rien des perspectives antérieures et des façons de faire les choses ne tiennent désormais.
La réalité de toutes et tous a changé. Il en est de même pour moi et je sentais le besoin de nouveaux défis professionnels. »

À son entrée en poste, M. Bédard était lui-même un résident du quartier Montcalm. Son parcours professionnel l'avait amené dans plusieurs organismes culturels, dont la radio communautaire CKRL et le Théâtre Périscope. Il avait aussi été directeur adjoint du feu Centre local de développement (CLD) de Québec.

Celui qui vit aujourd'hui dans Saint-Roch a précisé dans son annonce qu'on connaîtrait sous peu la nature de ses prochains défis. Il doit s'y consacrer à partir du 4 octobre.

Son annonce sur les réseaux sociaux n'a pas tardé à susciter des réactions. S'y mélangent étonnement, gratitude et une part de déception. Des personnes gravitant autour de Montcalm aussi bien que des milieux artistique et économique y soulignent l'engagement du directeur général sortant.

À lire aussi : Une place éphémère en l'honneur de François-Duchesne.

En savoir plus sur...