La piscine de l'école : une nouvelle enquête par Mélodie et Ella | 24 mai 2021 | Article par tonQuartier

Crédit photo: Gracieuseté Le Bourgogne et or, Collège Saint-Charles-Garnier

La piscine de l'école : une nouvelle enquête par Mélodie et Ella

Ella Lessard-Tremblay et Mélodie Verret, Le Bourgogne et or, journal étudiant du Collège Saint-Charles-Garnier

Publicité

Bonjour et bienvenue à une nouvelle enquête faite par Ella et Mélodie! J’espère que vous n’êtes pas tannés de nos enquêtes, car nous en avons une nouvelle. Le sujet est La piscine de l'école!

Avez-vous déjà entendu parler d’une fameuse piscine à l’école? Oui ou non? Peu importe, car nous allons vous en parler.

Mais avant, un peu d’histoire : la légende de la piscine…

D’après la légende, l’idée d’avoir une piscine au Collège était pour que les jeunes garçons (avant, il n’y avait que des garçons dans l’école) puissent nager, avoir un club de natation, etc.

Un employé de la compagnie de bière Molson a proposé de financer la construction. Quand ils eurent fini de construire le trou, l’entreprise voulait faire inscrire son logo dans le fond de la piscine pour faire de la publicité. Les jésuites ne voulant pas, car les étudiants n’avaient même pas l’âge de boire de la bière, décident d’abandonner la construction. Le projet fut alors annulé et le trou de la piscine resta comme tel. D’après les rumeurs, on y dépose tous les vieux livres maintenant.

Cette fameuse salle

« Une imprimante manuelle à chèques »

Avec cette légende, c’était dur pour nous d’y résister. Nous sommes donc allées voir M. Gagnon. Il nous a dit que la piscine de l’école était le plus gros secret de toute l’école. On s’est alors dit que la personne qui pouvait nous aider le plus était le gardien de sécurité M. Mario Godin. Nous sommes allés le voir et il a tout de suite accepté de nous emmener voir de plus près.

Monsieur Godin nous a fait passer par la friperie du collège pour nous faire descendre par un petit escalier très incliné qui nous a menés dans une sorte de cave. Dans cette sorte de cave, il y avait tous les tableaux des finissants depuis certes très longtemps, car certains d’entre eux ne montraient que des garçons. Le sol était en pente et il y avait plein de poussière.

Des révélations inattendues

Après un peu de discussion avec M. Godin, il nous a finalement avoué une chose inattendue. Une partie de la légende était fausse. La construction de la piscine n’avait pas encore commencé quand les Jésuites ont décidé d’abandonner le sujet à cause de cette histoire de logo…

« Une ancienne boîte de céréales »
Crédit photo: Gracieuseté Le Bourgogne et or, Collège Saint-Charles-Garnier

Nous n’étions pas moins impressionnées. Car, dans cette salle reposaient des objets très vieux comme une ancienne boîte de céréales et une imprimante manuelle à chèques. Les Jésuites avaient nommé cette salle « la piscine » à cause de sa profondeur, de ses murs en béton et du plancher en pente.

En bref, malheureusement il n’y a pas de piscine fonctionnelle dans le collège…

À la prochaine enquête !😉