La salle des lézards | 22 avril 2021 | Article par tonQuartier

Crédit photo: Pexels - Nilina

La salle des lézards

Collaboration spéciale : Mélodie Verret et Ella Lessard-Tremblay Le Bourgogne et or, journal étudiant du Collège Saint-Charles-Garnier, mars 2021. 

Publicité

Avez-vous déjà entendu parler de la salle des lézards dans l’école? Nous-mêmes, au début de l’année, nous ne savions pas qu’une telle place existait. Nous n’en avions jamais entendu parler. Notre professeur de français en avait vaguement parlé pendant la classe au début de l’année, ce qui nous a intriguées.

Nous avons donc décidé de faire notre petite enquête, comme avec l’histoire du fantôme du collège. Nous allons donc vous raconter cette aventure en détails. Voici ce que nous avons trouvé en faisant quelques petites recherches et en interrogeant des professeurs.

Nous avons commencé par aller dans le bureau de M. Thériault et Mme Lachapelle. Avant de rentrer, nous avions déjà un pressentiment vraiment étrange, comme si nous savions que nous n’allions pas trouver ce qu’on cherchait. M. Thériault n’était pas là, donc nous avons débuté avec notre prof d’histoire.

Interview avec Mme Lachapelle

Mme Lachapelle : Une salle des lézards?? Je ne connais pas de salle portant ce nom, mais peut-être qu’il s’agit de la salle en bas que la Boite à science utilisait. Il y avait des animaux dans cette salle… Mais mis à part ça, je ne pense pas connaître cette salle dont vous me parlez.

Interview avec M. Thériault (quand il est arrivé)

Nous : Vous souvenez-vous que vous nous avez parlé d’une certaine salle des lézards au début de l’année?

M. Thériault : Je ne m’en souviens pas. Je pense peut-être que je vous ai parlé de la Boite à science.

Tout nous rapportait à la Boite à science, mais il n’y avait sûrement pas juste des lézards dans cet endroit. Donc, nous n’avions aucune information ou presque concernant cet endroit mystérieux. C’est comme si nous avions été averties avant. Nous avions eu un mauvais pressentiment et nous ne l’avions pas écouté.

Nous vous avons coupé un peu de l’interview pour garder le suspens. Ce qui était sûr, c’est que nous avions appris trois choses pendant cet interview :

  1. Il y avait une salle des lézards, mais c’était comme si personne ne voulait en parler…
  2. Nous étions déjà allées dedans sans nous en rendre compte.
  3. La salle des lézards a des murs blancs.
Mélodie Verret et Ella Lessard-Tremblay
Crédit photo: Gracieuseté

On se demandait comment nous avions fait pour ne pas voir ces reptiles. Nous nous sommes alors donné l’ultime objectif de trouver ce fameux endroit…

Nous avons donc commencé nos recherches dans la cage d’escalier 1… Des bruits bizarres sont parvenus à nos oreilles. Ça semblait venir du 2e étage. Nous nous sommes engagées dans l’escalier avec la ferme intention de découvrir la source de ces sortes de hurlements étouffés.

Arrivées proches des bruits, nous avons vu un gros tuyau blanc souple qui faisait du bruit à cause du vent. Cette histoire de salle mystérieuse des lézards nous était montée à la tête. Mais, dignes de nous, nous avons quand même descendu le reste des marches pour pouvoir nous enfuir vite de cette cage d’escalier bruyante pour aller à la salle Fiji et faire le point sur la situation.

Arrivées dans la salle Fiji, après avoir regardé l’heure, nous nous sommes rendu compte qu’il n’était que 12 h. Cela faisait 15 minutes que nous avions commencé notre enquête. Notre ventre nous a alors fait remarquer que nous n’avions pas mangé avec tout ça. Nous nous dirigeâmes donc vers la cafétéria.

Rendues à la cafétéria, nous avons toutes les deux pris des paninis et une brique de lait. La salle était presque vide, car tout le monde était parti dans leur classe ou dans la mezzanine. C’est là que tout est devenu clair pour nous. La salle où nous mangions avait les murs blancs et nous avons éclaté de rire suite à notre erreur.

La salle où nous mangions était la salle des lézards plus communément appelée « La salle des arts »… Nos oreilles nous avaient joué des tours.

Petite note des auteures : cet article est en partie vrai. Nous pensions vraiment qu’une salle des lézards existait…