La vie étudiante, cette année, ça se passe comment? | 18 février 2021 | Article par tonQuartier

Le 21 septembre, à 13h08, l’agora qui habituellement aurait été bondé d’élèves est déserté en raison des nombreuses fermetures de classes du à l’importante éclosion.

Crédit photo: Edoardo-Diego Rock

La vie étudiante, cette année, ça se passe comment?

Collaboration spéciale : Edoardo-Diego Rock, Le Bourgogne et or, journal étudiant du Collège Saint-Charles-Garnier, février 2021.

Publicité

C’est depuis le début du mois de septembre que le Collège nous accueille chaque jour au sein de notre établissement scolaire (enfin, presque tous les jours, en faisant de son mieux malgré les restrictions sanitaires qui nous touchent tous). Retour sur les événements de ces derniers mois qui ont eu un impact sur notre vie étudiante et scolaire.

À la fin du mois de septembre, notre école a dû faire face à une importante éclosion de la COVID-19. Résultat, une dizaine de classes ont dû fermer, faisant disparaître ainsi et d’un seul coup des centaines d’élèves de notre merveilleux collège. Conséquences : cours en ligne, une vie étudiante qui semble éteinte puis un collège qui s’apparente à une école fantôme.

La mezzanine occupée par le peu d’élèves restants dans l’enceinte du Collège à la suite de l’éclosion.
Crédit photo: Edoardo-Diego Rock

La vie étudiante, et les nombreuses activités qui l’alimentent, est également tirée à mal en raison de l’interruption brutale de nos programmes sportifs et parascolaires décrétée par le gouvernement du Québec afin de prévenir la contagion. Génies en herbe, élections de l’Association générale des élèves (AGE), basketball, football, rugby, soccer et comités sont des exemples d’activités qui ont malheureusement été suspendues, reportées ou littéralement mises à l’abandon comme nos sports que nous pratiquions chaque semaine et qui faisaient partie de nos motivations scolaires.

Pourtant, malgré toutes ces mauvaises nouvelles qui s’accumulaient pour nous de jour en jour, en octobre, David Clouet et l’équipe de la vie étudiante ont trouvé des solutions pour éviter de repousser une fois de plus un processus démocratique scolaire, celui des élections de l’AGE qui étaient prévues pour juin 2020 et qui avaient été reportées à novembre 2020. Pendant une semaine, 13 candidats et candidates de deux différents partis, le Parti Garnier et Union CSCG, ainsi qu’une candidate indépendante, ont participé à une campagne électorale entièrement virtuelle. Le 3 novembre, les élèves ont été appelés aux « urnes virtuelles » dans lesquelles le résultat est ressorti vainqueur pour ces sept candidats.

Les sept candidats élus et maintenant en poste sont de gauche à droite, Charles Roy (président), Charlotte Comeau (ministre des Arts et de la Culture), Ghislain Amos Roger Boum Nlend (ministre des Sports), Alicia Alain-Taktuk (ministre de l’Environnement), Nicolas Proulx (ministre de la Qualité de vie et des Communications), Éléonore Baron (déléguée du 1er cycle) et Anissa Leduc (déléguée du 2e cycle).
Crédit photo: Gracieuseté, site Collège Saint-Charles-Garnier

Félicitations à tous ces nouveaux membres de l’AGE et je mentionne également les autres candidats qui ont tenté leur chance lors de cette campagne électorale, Rwann Vonarx, Alexandre Cadotte, Félicia Legault-Poirier, Béatrice Bujold, Isabelle Moura, Assia Ben Hamidou ainsi que Edoardo-Diego Rock.

Finalement, l’implication des élèves dans la vie étudiante pour le tout nouveau comité décoration a permis de décorer l’espace commun que nous partageons tous, ce comité décorera le Collège tout au long de l’année scolaire en cours pour les fêtes spéciales et autres évènement, comme il l’a fait pour Noël.