Le Jardin d'Halloween inauguré sur les plaines d'Abraham | 1 octobre 2021 | Article par Jean Cazes

Dans l'ordre, devant la sculpture Le destin de la Corriveau : la Corriveau (personnage CCBN), Christian Denis (spécialiste de l'art populaire), Annie Talbot (secrétaire-directrice générale du CCBN), Patrick Lavallée (artiste sculpteur), Stéphane Roy (directeur des affaires muséales du CCBN et instigateur du projet), Adrien Levasseur (spécialiste de l'art populaire) et Dr. Hackett (personnage CCBN). 1er octobre 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

Le Jardin d'Halloween inauguré sur les plaines d'Abraham

Pour l'Halloween, les légendes propres aux plaines d'Abraham prennent vie dans le jardin Jeanne-d’Arc. Le sculpteur Patrick Lavallée y a créé des œuvres d’art populaire. On les y verra jusqu'au 6 novembre.

Publicité

« Quoi de plus naturel que l'art populaire pour raconter les légendes des plaines d'Abraham! » Ce sont les mots de Stéphane Roy, directeur des affaires muséales à la Commission des Champs de batailles nationaux (CCBN). Il est instigateur du projet. « Après 20 ans des mêmes décors, nous souhaitions actualiser de façon ludique et originale le Jardin d'Halloween », a-t-il souligné vendredi lors du dévoilement.

L'artiste sculpteur en vedette s'est prêté au jeu de la présentation de vendredi. Elle mettait en scène les personnages de La Corriveau et du Dr Hackett.

Art identitaire d'un « gosseux »

Personnages des légendes du Jardin d'Halloween 2021, plaines d'Abraham
Personnages des légendes du Jardin d'Halloween 2021, plaines d'Abraham
Crédit photo: Jean Cazes

Pour donner vie aux mystères et anecdotes obscures des plaines d'Abraham, Patrick Lavallée a créé 16 sculptures. Dans le décor bucolique du jardin Jeanne-D'Arc, ces oeuvres sont faites de pièces de bois, de métal et de caoutchouc. L'artiste les a façonnées en moins de deux mois dans son Atelier du gosseux, à L'Isle Verte. Il y a aussi intégré une variété d'objets inusités, comme des poteaux de galerie, des raquettes à neige et même un boyau d'arrosage!

« L'art populaire, ou naïf, c'est l'art identitaire d'un peuple : on y va avec son cœur, on crée comme un enfant, simplement. Tout est possible dans cette forme d'art-là, que je pratique depuis 15 ans.

Je suis aussi un genre d'ethnologue passionné, une forme de militantisme pour partager l'histoire du Québec. Je viens de l'époque du Bonhomme Sept Heure, et les jeunes ne connaissent pas ça! Comme "gosseux", je veux faire sourire, et je me pose la question : "Qu'est-ce que je vais laisser comme trace à mes petit-enfants?" »

Sculpture de coq par Patrick Lavallée dans le Jardin d'Halloween des plaines d'Abraham
Sculpture de coq par Patrick Lavallée dans le Jardin d'Halloween des plaines d'Abraham
Crédit photo: CCBN

« Je vous souhaite autant de plaisir et de bonheur à visiter le Jardin d'Halloween que j'aurai eu à le créer », a conclu Patrick Lavallée en guise d'invitation.

De tout pour la famille pour l'Halloween

Jusqu'au 6 novembre, le Jardin d'Halloween propose une programmation d'activités familiales. Elle comprend entre autres des soirées animées, une démonstration de fauconnerie, des rencontres avec l'histoire.

De même, pour les tout-petits, des chasses aux trésors et aux bonbons offriront l'occasion de rendre la saison encore plus... abracadabrante!

Toute la programmation des activités sur les plaines autour de l'Halloween se retrouve en ligne sur le site de la CCBN.

À lire aussi : Errance 1916 : Halloween lugubre avec Machine de Cirque

En savoir plus sur...