Saint-Sacrement : préoccupations pour le développement résidentiel sur Grande Allée Ouest | 13 mai 2021 | Article par Jean Cazes

C’est principalement derrière le 955, Grande Allée Ouest que sera érigé le projet immobilier de l’entreprise Immeubles Simard. 10 mai 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

Saint-Sacrement : préoccupations pour le développement résidentiel sur Grande Allée Ouest

Deux nouveaux projets résidentiels d’envergure devraient ajouter près de 300 unités de logements dans le quartier Saint-Sacrement au cours des prochaines années. Celui sur Grande Allée Ouest, non loin des Jardins de Mérici, a fait l’objet, mercredi soir, d’une séance d’information publique de la Ville de Québec sur Zoom, à laquelle ont participé plus de 140 citoyens, dont plusieurs préoccupés par son impact sur leur environnement.

Publicité

L’entreprise Immeubles Simard a acquis en février, de L’Industrielle Alliance, l’ancien siège social de Loto-Québec incluant son vaste terrain. L’intention du promoteur? Y ériger un immeuble résidentiel tout en préservant l’édifice actuel et son espace paysagé sur Grande Allée Ouest. Il s’agit d’un investissement de plus de 40 M $ pour ce projet devant être réalisé dans un horizon de cinq ans.

Un immeuble de trois à sept étages et 178 logements

Le projet dans sa forme actuelle.
Crédit photo: Ville de Québec

Objet de la présentation publique de mercredi, un changement de zonage a été obtenu par le promoteur pour son projet sur Grande Allée Ouest. Des modifications réglementaires au PPU Belvédère autorisent entre autres l’implantation de logements sur l’îlot concerné, de même qu’une hausse de la hauteur permise à 22 m. Étaient notamment présents le conseiller municipal du district de Montcalm–Saint-Sacrement Yvon Bussière, la présidente de l’arrondissement de La Cité–Limoilou Geneviève Hamelin, le promoteur Marc Simard et l’architecte Pierre Martin, de la firme PMA, qui a signé ce projet.

Tel qu’illustré sur les croquis accessibles en ligne, l’immeuble de trois à sept étages offrira 178 logements locatifs, « surtout des 3 et 4 et demi qu’habiteront des personnes retraitées ayant vendu leur maison », avance le promoteur. Il sera construit de part et d’autre de l’édifice Loto-Québec qui fait partie du patrimoine moderne de la Ville et dont l’architecture a servi d’inspiration pour l’enveloppe. Les trois volumes occuperont l’aire asphaltée et une partie du grand espace vert en préservant sa partie centrale transformée en cour intérieure et jardin. Un stationnement souterrain de 200 places est également prévu.

Des citoyens riverains ont exprimé leurs craintes sur les effets potentiels du projet près de leurs résidences unifamiliales des avenues de Mérici, principalement, et de Laune. À tel point que leurs nombreux commentaires et questions ont étiré la présentation jusqu’à 21 h 30. Entre autres préoccupations, l’impact visuel du projet et de l’ombre projetée sur les propriétés voisines a fait l’objet d’une longue démonstration de l’architecte Pierre Martin.

Plusieurs résidents ont exprimé leurs doutes concernant la protection des 74 grands arbres inventoriés sur le site, dont la plupart, soutient Marc Simard, seront conservés « en incluant la haie de cèdre bordant l’avenue de Mérici ». Toujours du côté sud, d’autres ont suggéré d’abaisser le bâtiment à deux étages afin d’adoucir la transition avec leur environnement à basse densité. Il a aussi été proposé de reculer l’immeuble sur le jardin intérieur, le sacrifiant ainsi pour en créer un autre en bordure de l’avenue de Mérici.

Beaucoup ont laissé entendre que, sur plusieurs points, ce projet ne respectait pas les critères du PPU Belvédère en ce qui a trait à la mixité sociale et à son ouverture aux jeunes familles peu fortunées. Témoignant malgré tout de son parti pris pour ce projet, Yvon Bussière a rappelé que les citoyens ont jusqu’au 27 mai pour participer à la consultation écrite. Des demandes d’opinion au conseil de quartier de Saint-Sacrement le 18 mai et au conseil de quartier de Montcalm le 25 font aussi partie des étapes avant l’adoption finale du projet, en juin,

Le Kozi : deux projets en un pour un total de 108 unités locatives

Le Kozi 1. 1005, chemin Sainte-Foy.
Crédit photo: Blanc & Noir Immobilier

Plus au nord, sur le chemin Sainte-Foy face à l’hôpital Saint-Sacrement, Blanc & Noir Immobilier pilote un projet en deux phases de part et d’autre de l’avenue du Cardinal-Bégin. La première phase du Kozi concerne la reconversion de l’édifice à bureaux de huit étages, construit en 1979, en immeuble à logements de 69 unités.

Le Kozi 2 fait l’objet d’une consultation publique en ligne puisqu’il implique, lui aussi, des modifications réglementaires au PPU Belvédère. Œuvre de la firme de Saint-Roch Bourgeois / Lechasseur architectes, le futur édifice de quatre à six étages comprendra 39 logements une fois construit sur le stationnement existant. Suivant la séance d’information du 6 mai dernier, il y aura pour ce projet également demande d’opinion au conseil de quartier de Saint-Sacrement le 18 mai.

À lire aussi : Résidence Mahonia : progression du chantier.