Un été Picasso à Québec | 14 juin 2021 | Article par Julie Rheaume

La commisaire de l'exposition Picasso.Figures, Maude Lévesque, au MNBAQ le 11 juin.

Crédit photo: Julie Rheaume

Un été Picasso à Québec

Pablo Picasso est à l’honneur à Québec et été. On peut non seulement voir certaines des œuvres de l’artiste controversé au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), on peut aussi admirer son talent dans le cadre de l’exposition immersive virtuelle Imagine Picasso au Centre des congrès.

Publicité

Né en 1881 à Malaga, en Espagne, Pablo Ruiz Picasso, peintre, sculpteur, poète et personnage controversé, est décédé en France, en 1973, à Mougins.

Cet été, il fait l’objet de deux expositions dans deux lieux distincts de la Vieille Capitale.

MNBAQ

Conçue par le Musée national Picasso-Paris (France) à partir de sa remarquable collection, en collaboration avec le MNBAQ et MondoMostre, Picasso. Figures regroupe une sélection de 76 œuvres, dont 47 peintures majeures, produites entre 1895 et 1972. L’exposition sera à l’affiche du MNBAQ jusqu’au 12 septembre 2021.

« Ce sont majoritairement des œuvres peintes, des peintures de grand format, du début de sa carrière (…), jusqu’à la fin de sa vie. La dernière œuvre de l’exposition (a été créée) une année avant sa mort. On a aussi des sculptures, des dessins et des gravures », explique Annie Gauthier, directrice des collections et des expositions au Musée national des beaux-arts du Québec, en entrevue le 11 juin.

À l’affiche au Musée en exclusivité canadienne, Picasso.Figures présente notamment les œuvres L’homme à la guitare (1911), Les Baigneuses (1918), La lecture (1932) et Grand nu au fauteuil rouge (1929).

En complément au Musée

Présentée comme une rétrospective thématique, explorant plus de 75 ans de carrière, Picasso. Figures est centrée sur la question de la représentation du corps dans le travail de Picasso.

En complément de cette exposition, on peut voir Ouvrir le dialogue sur la diversité corporelle au MNBAQ. Cette expo réunit des œuvres de la collection du MNBAQ et celles d’artistes invité.e.s, qui s’intéressent à la représentation du corps et qui permettent d’ouvrir un dialogue sur la diversité corporelle. Ces œuvres défient les stéréotypes associés aux genres, parlent de grossophobie et se préoccupent de la représentation des corps non normés.

L’exposition, composée d’illustrations, de photographies, de sculptures, de peintures et d’œuvres réalisées au crochet, présentera le travail de The Womanhood Project, Chason Yeboah, Kamissa Ma Koïta, Kezna Dalz, Fred Laforge, Alain Benoit, Marion Wagschal, Arianne Clément, Haley Morris-Cafiero et Les folies passagères.

Accompagné de Mickaël Bergeron, journaliste et auteur, de Cassandra Cacheiro et de Sara Hini, fondatrices de The Womanhood Project, ainsi que d’Eliza9beth Cordeau Rancourt, créatrice de contenu culturel, le Musée convie ses visiteurs à une mise en relation entre l’œuvre de Picasso et celles de quelques artistes contemporains, principalement québécois, dont la production explore la question de la diversité corporelle. Cette mise en relation est offerte par l'entremise d’un audioguide.

Un très beau catalogue de l’exposition Picasso.Figures est aussi disponible. Cet ouvrage de 176 pages est agrémenté de plus de 100 illustrations Il est en vente en exclusivité à la librairie-boutique du MNBAQ au coût de 49,95$.

Imagine Picasso

À partir du 15 juin jusqu’au 6 septembre prochain, le Centre des congrès de Québec accueille en première nord-américaine l’exposition immersive Imagine Picasso, réalisée par Annabelle Mauger et Julien Baron, en collaboration avec l’architecte Rudy Ricciotti et l’historienne de l’art Androula Michael. Cette expérience artistique inédite offre un parcours ludique accessible à tous.

Des images de plus de 200 œuvres de Picasso sont projetées sur de gigantesques origamis afin de les déconstruire déconstruire et restructurer. Les concepteurs ont recours à une technique appelée « Image Totale » : les œuvres sortent de leur cadre pour gagner l’espace dans un foisonnement de flux continu.

À son arrivée à l’exposition, le visiteur a d’abord l’occasion de consulter des panneaux explicatifs sur la vie et l’œuvre du maître espagnol. Ensuite, il pénètre dans une seconde salle et s’adonne à l’expérience immersive.

Rappelons que M. Baron et Mme Mauger sont aussi les concepteurs d‘Imagine Van Gogh, qui a connu un grand succès à Québec à l’été 2020 malgré la pandémie. Cette exposition avait attiré près de 80 000 visiteurs au Centre des congrès l’année dernière. Originaires de Lyon, en France, ils étaient présents à Québec, lundi, pour la visite de presse d’Imagine Picasso après s’être pliés à une période de quarantaine obligatoire.

« Nous sommes très contents d’être ici et de pouvoir présenter une exposition qui est beaucoup plus complexe à mettre en œuvre qu’Imagine Van Gogh. Les visiteurs, ici, auront une nouvelle expérience avec une scénographie totalement différente. Nous espérons que ça leur apportera de l’émotion et un moment de bonheur », a dit Julien Baron en entrevue à l’auteure de ces lignes, le 14 juin.

Personnage controversé

Picasso avait la réputation d’être violent et misogyne envers les femmes. Au 21e siècle, peut-on séparer l’homme aux gestes répréhensibles de l’artiste de génie?

« C’est la question qui a vraiment animé tout le développement du corpus de (Picasso.Figures). D’un côté, on est extrêmement heureux d’avoir accès à autant de chefs-d’œuvre, des peinture grandioses, la force dans l’œuvre de Picasso. De l’autre, le regard, aujourd’hui, sur l’homme, sur l’artiste, sur ses agissements répréhensibles qui ont été documentés dans différents ouvrages, nous force à être transparents par rapport à ça et à ne pas le séparer. C’est-à-dire, d’expliquer qui il était, parce que sa vie personnelle, sa relation avec les femmes, entre autres, (transparaissent sur) sa vie artistique et sa création », répond Annie Gauthier, du MNBAQ.

Avec l’audioguide et les collaborateurs recrutés par le Musée, l’institution souhaite d’ailleurs ouvrir un dialogue sur « différentes possibilités ». « On ne répond pas à la question, mais on vous donne des pistes pour que vous vous fassiez votre propre idée », ajoute Mme Gauthier.

Un aperçu d'Imagine Picasso au Centre des congrès.
Crédit photo: Julie Rheaume

En savoir plus sur...