Un pavillon dédié à Riopelle au MNBAQ en 2025 | 2 décembre 2021 | Article par Suzie Genest

Iceberg no III, 1977, Huile sur toile, 200 x 301 cm © Succession Jean Paul Riopelle SOCAN (2021). Oeuvre donnée par Michael J. Audain.

Un pavillon dédié à Riopelle au MNBAQ en 2025

L'artiste Jean-Paul Riopelle aura un pavillon dédié à son oeuvre au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Ce pavillon verra le jour grâce à plus de 120 M$ en dons de mécènes et collectionneurs, en plus des investissements du gouvernement du Québec et de la Fondation du MNBAQ. L'annonce en a été faite jeudi matin, lors d'une conférence de presse au musée.

Provisoirement nommé Espace Riopelle, ce pavillon doit se dévoiler en 2025. C'est en 2023, année du 100e anniversaire de l'artiste, qu'on donnera le coup d'envoi aux travaux.

Publicité

Dès 2022, des célébrations auront lieu autour du centenaire de l'artiste de renommée internationale. Il s'en tiendra à Québec, à Montréal et ailleurs dans le monde, sur quelque deux ans. Elles culmineront avec l'inauguration du pavillon en son honneur.

La collection la plus représentative de l'oeuvre de Riopelle

À l'Espace Riopelle, on trouvera, en exposition permanente, « la plus grande collection publique d’œuvres de Jean Paul Riopelle au monde », souligne le communiqué émis par le MNBAQ et le gouvernement du Québec.

Le MNBAQ possède déjà une importante collection d'oeuvres de Riopelle, qui remonte à 1956. Elle compte plus de 450 pièces, dont L'hommage à Rosa Luxembourg, offerte par l'artiste au MNBAQ en 1996. Ces oeuvres figureront, avec les dons des collectionneurs, dans ce qui deviendra « la collection la plus représentative de l’ensemble de l’œuvre de Riopelle ». Toutes les périodes de sa carrière y seront représentées. On y verra aussi bien des peintures que des œuvres sur papier, des sculptures et des techniques mixtes.

Le pavillon sur les plaines, qui promet d'être « doté d’une signature architecturale unique », répondra « aux plus hauts standards », mentionne le communiqué conjoint. « Conformément aux exigences du gouvernement du Québec, un concours d’architecture sera tenu », précise le communiqué de la Fondation Jean Paul Riopelle.

Un projet de 143 M$

Il en coûtera 143 M$ pour concrétiser l'Espace Riopelle. Les dons des collectionneurs et mécènes comprennent plus de 60 oeuvres de l'artiste. Leur valeur totalise plus de 100 M $. Une somme de 20 M $ en espèces s'y ajoute. Il s'agit d'un montant global « jusqu’ici inégalé dans l’histoire de la philanthropie québécoise », indique la Fondation Jean Paul Riopelle.

La contribution majeure des collectionneurs et mécènes provient de familles fondatrices de la Fondation Jean Paul Riopelle. Le financement du gouvernement du Québec, annoncé par le premier ministre François Legault lors de la conférence de presse au MNBAQ jeudi, se chiffre à 20 M$. Une somme de 2,5 M $ de la Fondation du MNBAQ ira plus spécifiquement à la mise en valeur de l’œuvre L’Hommage à Rosa Luxemburg dans le futur Espace Riopelle.

À lire aussi : Mitchell/Riopelle, une exposition à la démesure du couple au MNBAQ

En savoir plus sur...