Un <em>Album de famille</em> qui s'agrandit | 9 juin 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

« L’objectif de ce projet était de permettre aux habitants de la ville de Québec de redécouvrir (si n’est découvrir) tous ces témoins d’un riche passé qui ponctuent leur marche tous les jours : plaques, statue, bâtiments, etc. » - Claudie Maynard

Crédit photo: Élizabeth Jean-Allard

Un Album de famille qui s'agrandit

Connaissez-vous bien le patrimoine de la ville de Québec et les gens qui y ont contribué? Claudie Maynard et son collègue Étienne Cardona-Plourde se sont donné comme mandat de faire (re) découvrir la Vieille Capitale à ses résident.e.s. À travers leurs capsules historiques Album de famille, il est maintenant possible de répondre : un peu plus!

Candidate au doctorat en histoire de l’art, Claudie Maynard est une habituée de la transmission de connaissance. En plus d’avoir été guide-interprète, elle enseigne à temps partiel l’histoire de l’art au Cégep de Saint-Félicien. L’idée de créer des capsules historiques lui est venue de la sculpture des Muses d’Alfred Laliberté, à la place d’Youville.

Les Muses d'Alfred Laliberté
Crédit photo: Suzie Genest

« J’avais l’impression que la ville dans laquelle on habite, c’est souvent celle qu’on connaît le moins. Et puis, je sentais qu’il y avait tout un tas de témoins historiques autour de nous. Que se soit des plaques, des bâtiments, des statues, c’est comme si, par habitude, à force de les voir on ne les voyait plus. »

Elle s’est alors tournée vers Étienne Cardona-Plourde, un spécialiste de l'animation 2D et 3D. Leur projet a reçu une bourse Première Ovation de la Ville de Québec. Il a aussi l’appui de nombreux organismes culturels et autres partenaires de Québec, à l’instar de Spira, de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale et du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).

Pas facile, les caméras!

Dans le cadre du programme de bourses Première Ovation, il fallait un mentor pour appuyer le tandem dans la réalisation. « Autant on avait de l’expérience côté prise de parole en public, recherche, écriture de texte et animation 3D, autant une caméra, on n’avait jamais touché à ça », décrit-elle. David B. Ricard, issu du domaine du cinéma, est donc devenu leur personne-ressource.

« Une chance qu’il était là, parce qu’on est arrivé à l’Assemblée nationale et on ne savait pas comment monter un trépied. On ne savait pas comment installer le son », explique Claudie Maynard, un sourire en coin.

Publicité

La première séance de tournage a été réalisée dans la Bibliothèque de l’Assemblée nationale – expérience que Claudie Maynard ne referait pas avec autant de légèreté. Les autres ont été enregistrées dans son appartement, dans les rues de Québec, ou bien dans un chalet au bord du fleuve afin de varier le décor.

Des gens d'ici (et d'ailleurs)

La première édition d’Album de famille porte sur quatre personnes qui marquent encore aujourd’hui le paysage culturel de la Capitale-Nationale. Ayant fait naître l’inspiration à l’origine du projet, l’artiste Alfred Laliberté est le premier sujet des capsules de Maynard et de Cardona-Plourde. Le sculpteur a laissé une empreinte à divers endroits, dont un monument en hommage à Louis Hébert.

Roger Lemelin, natif du quartier Saint-Sauveur, a quant à lui mis en valeur la basse-ville grâce à ses œuvres littéraires. À ses yeux, les escaliers reliant la haute et la basse-ville ont une signification beaucoup plus profonde que la simple ascension géographique.

Jeanne Lapointe, seule femme du panel, était enseignante à l’Université Laval et critique littéraire. Elle est aussi reconnue comme artisane de la Révolution tranquille. « Une extraordinaire découverte », selon Claudie Maynard.

Finalement, Pamphile Le May a porté une multitude de chapeaux dans sa carrière. Il est entre autres réputé pour son poste de bibliothécaire à l’Assemblée nationale. De plus, « semble-t-il qu’il s’amusait à planter des arbres à chacun des endroits où il habitait », raconte Claudie Maynard. En plus, Le May a résidé sur la côte d’Abraham.

Album de famille - Capsule no 2

En attendant de commencer la production des prochaines capsules d'Album de famille, Claudie Maynard utilise Facebook et Instagram pour alimenter la curiosité pour l'histoire de l'art. Sous le nom de La dix-neuviémiste, elle fait appel aux animations 2D et 3D pour partager sa passion.

De plus, les capsules vidéos d'Album de famille sont diffusées tous les jeudis sur la page de la Facebook Société historique de Québec.

Lire aussi :

Un film dont les jeunes sont les héros