Alexandre Lessard remporte l’or à la finale québécoise de la Super Expo-sciences | 6 mai 2022 | Article par Thomas Verret

Crédit photo: Gracieuseté

Alexandre Lessard remporte l’or à la finale québécoise de la Super Expo-sciences

Alexandre Lessard a fait honneur au Collège Saint-Charles-Garnier lors de la finale provinciale de la Super Expo-sciences Hydro-Québec. Grâce à son projet intitulé « Comment mettre fin à la faim », l’élève de première secondaire a séduit le jury de cette prestigieuse compétition scientifique. Le garçon de 12 ans a obtenu la meilleure note dans la catégorie junior, ce qui lui a valu la médaille d’or du Réseau Technoscience, une distinction qui s’accompagne d’une bourse de 700 $.

Publicité

Alexandre a également mis la main sur le prix du réseau de l’Université du Québec – Bourse Découverte. Cette bourse consiste au remboursement des frais de scolarité pour une première année d’un baccalauréat dans un programme offert par le réseau de l’Université du Québec et dans un établissement au choix de l’exposant.

Comme cerise sur le sundae, il a mérité une place au sein de la délégation québécoise qui va participer à l’Expo-sciences pancanadienne, du 16 au 20 mai.

Sa réaction à la remise des prix a été filmée et valait de l’or. C’est qu’il lui a fallu un bref moment pour réaliser ce qui venait de se passer. Les secondes qui ont suivi lui ont permis d’exprimer sa joie intensément.

« Quand j’ai entendu le titre de mon projet et mon nom, je n’arrivais pas à le croire, j’étais super content! », raconte le petit génie en herbe.

Quand on veut, on peut!

Alexandre Lessard est parti de loin. À la finale locale, ce dernier n’a pas reçu de reconnaissance. Son enseignante, Isabelle Gosselin, l’a néanmoins remarqué. Elle l’a invité à peaufiner son projet et à le présenter à la finale régionale.

Avec le soutien de ses parents et l’aide de l’enseignant Éric Morrissette, il a épuré l’aspect visuel de sa présentation et l’a adaptée pour la livrer en ligne, plutôt qu’en personne. Les innombrables heures qu’il a consacrées à son projet ont finalement porté fruit, puisqu’il est reparti avec une médaille d’argent.

Le reste de son parcours, vous le connaissez.

La morale de l’histoire : quand on persévère dans la vie, il y a souvent de bonnes choses qui surviennent.

Les insectes pour lutter contre la famine

Le travail d’Alexandre consiste en un projet de vulgarisation scientifique de la catégorie Environnement et écosystèmes. L’objectif est de sensibiliser le public à la famine dans le monde et de présenter les solutions pour y mettre fin.

Par comparaison, le représentant du Collège Saint-Charles-Garnier démontre que les insectes représentent une source de protéine nutritive et que l’entomophagie a un faible impact sur l’environnement. Il arrive au constat que la consommation d’insectes pourrait permettre d’alimenter la population mondiale.

Il présente aussi une espèce facile à élever, le ténébrion, pour aider les gens à surmonter leur dédain. Il est même parvenu à réaliser l’impossible, soit de convaincre la directrice des services pédagogiques de son école, Manon Drolet, de goûter à sa recette de boules d’énergie à base de ténébrion, elle qui est dégoûtée à la vue des larves d’insectes.

Comme quoi la présentation des insectes dans l’assiette est la clé du succès pour changer la perception des gens, car elle permet d’offrir un autre regard sur le fait d’en manger. Et que c’est par l’éducation qu’on fait avancer le monde!

Lire aussi :

En tant qu'élève, comment minimiser notre impact écologique?

En savoir plus sur...