Un balado pour découvrir Saint-Sacrement autrement | 12 juin 2022 | Article par tonQuartier

Crédit photo: Élisa Marchildon

Un balado pour découvrir Saint-Sacrement autrement

Collaboration spéciale : Élisa Marchildon

Avec l’été qui approche et la température qui se fait de plus en plus clémente, nous avons testé une nouvelle activité pour vous. Le balado des Loisirs Saint-Sacrement vous promet une balade historique en plein coeur de ce quartier, pour le découvrir ou le redécouvrir.

Lancé en novembre dernier, en collaboration avec Les radios à roulettes, un organisme qui
se spécialise dans la création d’expériences sonores, le balado comporte 10 parties qui font
voyager les auditeurs d’un édifice historique à un autre.

Pour une durée de 1 h 30 à 2 h, cette promenade permet de découvrir les figures et les terrains importants du quartier, dont le Cégep Garneau, le parc Samuel-Holland ou encore l’église Très-Saint-Sacrement, pour ne nommer que ceux-là.

Cette initiative s’inspire d’une autre très similaire, Pop-Ville, un parcours ludique qui sillonnait le Vieux-Québec et le quartier Saint-Jean-Baptiste.

Le Cégep Garneau
Le Cégep Garneau
Crédit photo: Élisa Marchildon

Une activité plus qu’accessible

En plus d'être gratuite et d’être présente durant toute l’année, cette activité ne demande
aucun engagement. Le balado est disponible sur Spotify et des lecteurs MP3 sont offerts au
Centre des Loisirs Saint-Sacrement. Il suffit de laisser une pièce d’identité le temps de votre balade.

Publicité

Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire toutes les stations, il est possible de s’arrêter à tout moment du parcours pour le reprendre plus tard ou de n’en faire qu’une partie. Les lieux
eux-mêmes ne demandent qu'à être admirés de l’extérieur et un itinéraire est fourni sur le
site des Loisirs Saint-Sacrement, au https://www.clss.qc.ca/evenements-urbains/evenements/balado/

Le Cottage Ross
Le Cottage Ross
Crédit photo: Élisa Marchildon

Qu’est-ce qu’on en pense?

La voix et les textes de Paul Fruteau de Laclos, qui avaient également guidé le projet de
Pop-Ville, nous portent du début à la fin de la promenade. Dans un mélange d’humour, de
faits historiques et d’effets sonores, il sait nous divertir juste assez pour que chaque capsule
d’environ cinq minutes soit différente de la suivante et nous donne envie de continuer.

Les bruits de discussion et d’activité urbaine nous plongent dans ces différentes époques,
ajoutant un côté immersif au balado. De quoi nous faire demander si ce que l’on entend
vient réellement de nos écouteurs ou de la ville.

Les anecdotes elles-mêmes sont légèrement interconnectées, permettant à ceux qui font l’expérience complète de ne pas décrocher et d’approfondir leurs connaissances. De plus, les lieux sont autant des incontournables du quartier que des petits mystères qui passent inaperçus si on ne connaît pas l’histoire derrière. De quoi avoir une balade diversifiée!

Le Collège Saint-Charles-Garnier
Le Collège Saint-Charles-Garnier
Crédit photo: Élisa Marchildon

La première station est particulièrement bien pensée, offrant un cours résumé de l’histoire de Saint-Sacrement et permettant de continuer la visite avec une certaine base de connaissances. Enfin, l'accès à celle-ci, et donc au reste du parcours, se fait facilement à la marche comme en autobus.

Le temps passé à marcher est proportionnel à celui passé à écouter. L’un ne l'emporte pas
sur l’autre, excepté pour la distance entre les stations 9 et 10, qui est plus longue, question de
revenir au point de départ. Seule préparation requise : imprimer ou télécharger l’itinéraire
fourni par les Loisirs Saint-Sacrement et garder l'oeil ouvert, car certains bâtiments sont plus
difficiles à repérer qu’il n’y paraît.

Élisa Marchildon
Élisa Marchildon
Crédit photo: Gracieuseté

Ce balado se présente donc comme une belle activité à faire, peu importe l'âge, pour les touristes francophones, pour les habitants de Québec ou même pour les résidents de Saint-Sacrement qui veulent en apprendre plus sur leur quartier.

Élisa Marchildon est une étudiante en arts, lettres et communication, profil créativité et médias, au Cégep Limoilou. Son amour pour l’histoire, les arts et la culture populaire est à l’origine de son intérêt pour les réalités de chacun.

Malgré l’affection qu'elle porte à sa ville, Québec, les voyages et leurs dépaysements n'arrêteront jamais de la faire rêver.

Lire aussi :

Un projet de balado pour découvrir Saint-Sacrement

Jay Man : un balado pour démystifier la santé mentale

En savoir plus sur...