L’église Saint-Dominique ouvre ses portes au public

Collaboration spéciale : Élisa Marchildon

L’église Saint-Dominique ouvre ses portes au public | 22 juillet 2022 | Article par tonQuartier

Crédit photo: Élisa Marchildon

Collaboration spéciale : Élisa Marchildon

En partie détruite pour laisser place au nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec, l’église Saint-Dominique a été un peu oubliée ces dernières années, comme bien des bâtiments religieux. Une nouvelle offre de visites guidées tente de renverser la vapeur, de la faire redécouvrir au public.

Les visites, commencées le 22 juin, continueront jusqu’au 18 septembre, suivant un horaire régulier : du mercredi au dimanche de 12 h à 18 h. Elles sont gratuites, mais les contributions volontaires sont toujours appréciées. Elles durent environ 15 minutes; chaque visiteur est libre d’admirer l’intérieur à sa vitesse par la suite.

Les visites se concentrent en majorité sur les éléments architecturaux du bâtiment, dont ses boiseries et vitraux, tout en rappelant l’histoire de ce lieu et son contexte de création. Deux guides formés sont chargés des visites guidées jusqu’en septembre, puis une équipe de bénévoles prendra la relève à la rentrée. Située au 175 Grande Allée Ouest, juste à gauche du musée des beaux-arts du Québec, l’église Saint-Dominique est en plein centre-ville et facile d’accès par n’importe quel moyen de transport.

Intérieur de l'église Saint-Dominique

Histoire et patrimoine à petites doses : une formule gagnante

Les visites étant courtes et bien expliquées, elles conviennent à tout le monde. Que vous passiez par là ou que l’arrêt soit planifié, il n’y a pas de raisons de se prendre la tête! Vous pouvez rejoindre une visite déjà en cours ou attendre le début d’une nouvelle. C’est une bonne activité à apprécier, par exemple, après une journée au musée, sans y passer la journée.

Cette initiative a un but bien clair : redonner à ce lieu une certaine place sur la scène culturelle de Québec et éduquer sur son histoire. Les guides font un très bon travail de ce côté. Eux-mêmes admiratifs du travail architectural, ils adoptent une approche décontractée et confortable avec les touristes. Ils relèvent certains détails cachés et se font un plaisir d’entendre les histoires de ceux ayant côtoyé l’église pendant sa période d’activité.

Élisa Marchildon
Élisa Marchildon
Crédit photo: Gracieuseté

Avant ou après votre visite, il est fortement conseillé de jeter un coup d’œil aux albums photos qui sont exposés. Ils rassemblent quelques clichés, datant de la création de l’église jusqu’à aujourd’hui, permettant de donner un visage humain à ce lieu de culte.

Élisa Marchildon est une étudiante en arts, lettres et communication, profil créativité et médias, au Cégep Limoilou. Son amour pour l’histoire, les arts et la culture populaire est à l’origine de son intérêt pour les réalités de chacun.

Publicité

Malgré l’affection qu’elle porte à sa ville, Québec, les voyages et leurs dépaysements n’arrêteront jamais de la faire rêver.

Lire aussi :

Un balado pour découvrir Saint-Sacrement autrement

 

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.