Marguerite-Bourgeoys : un corridor scolaire revu et corrigé | 11 mai 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Ville de Québec

Marguerite-Bourgeoys : un corridor scolaire revu et corrigé

Le projet d’aménagement de corridor scolaire sur la rue Marguerite-Bourgeoys avait suscité son lot de préoccupations citoyennes lors de sa présentation le 1er mars. Les équipes de la Ville de Québec sont retournées aux planches à dessins pour accoucher de nouveaux scénarios. Une démarche qui a été saluée lundi, lors de la présentation des résultats.

En amorce de la présentation, la conseillère municipale de Montcalm-Saint-Sacrement Catherine Vallières-Rolland s'est réjouie de la mobilisation des citoyens, qui a amené plus d’une cinquantaine de personnes à ce rendez-vous virtuel. Le réaménagement de l'avenue Marguerite-Bourgeoys et le tramway vont « créer des opportunités et contribuer à la redynamisation du notre quartier », a-t-elle souligné, marquant la volonté de la Ville de « revitaliser les cœurs de quartier ».

Après un retour sur la présentation du 1er mars, quatre scénarios envisagés ont été détaillés. L’équipe municipale a souligné avoir travaillé a fonction des commentaires émis par les citoyens.

Certains avaient une importante majeure sur la réalisation des travaux. Parmi ceux-ci, on note le souhait d'avoir une séparation de la chaussée par un espace vert et davantage de place aux vélos. Il y avait aussi une préoccupation pour la gestion de l’accès aux commerces. Enfin, mentionnons la prise en compte des suggestions citoyennes et la mise en place d’une démarche consultative.

Parmi les commentaires ayant une importance mineure pour sur la réalisation des travaux, on retient ceux ayant trait à la gestion de l’intersection avec la rue Frontenac, l’installation de mobiliers urbains, la placette à l’intersection du chemin Sainte-Foy, la signalisation lumineuse et la mise à niveau de l’éclairage.

Quatre concepts évalués pour Marguerite-Bourgeoys

Les équipes de la Ville ont évalué les quatre concepts ébauchés en fonction des objectifs poursuivis. Ces objectifs sont le confort des piétons et celui des cyclistes, la plantation d’arbres, le stationnement (sur rue et privé), et l'apaisement de la circulation.

Publicité

Le premier concept, celui d’une piste unidirectionnelle avec stationnements, ne permettrait ni l’apaisement souhaité de la circulation ni l’intégration de verdissement. En matière de déplacement confortable, il répondrait en partie au besoin piéton, de par la largeur de trottoir notamment, mais moins au besoin cycliste.

Concept 1 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Concept 1 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Crédit photo: Ville de Québec

Le deuxième concept, une piste unidirectionnelle sans stationnement, offre une « solution drastique qui enlève complètement le stationnement », a résumé l'ingénieur Sergio Marques, qui coordonne l'ensemble des cheminements scolaires à la Ville de Québec. Ce choix cependant servirait mieux le confort des piétons que celui des cyclistes. La largeur de la chaussée, sans saillies aux traversées, permettrait la plantation d’arbres mais un apaisement limité de la circulation.

Concept 2 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Concept 2 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Crédit photo: Ville de Québec

Le troisième, la piste unidirectionnelle surélevée, présente des avantages en conciliant notamment un certain confort cycliste, et un confort piéton plus mitigé, avec du stationnement. Il s’avérerait moins efficace pour apaiser la circulation et ne permettait aucune plantation d’arbres cependant.

Concept 3 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Concept 3 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Crédit photo: Concept 2 Corridor Marguerite-Bourgeoys

Le quatrième concept (image à la une) propose un axe convivial avec mesures d’atténuation. Ces mesures sont à la fois géométriques, réglementaires et liées à l’aménagement. Elles incluent des intersections surélevées et des saillies, du verdissement et du mobilier. Panneaux de signalisation, marquage et arrêts en font aussi partie. À l’évaluation, ce concept obtient les meilleurs résultats. Il permet d’atteindre les objectifs en matière d’apaisement de la circulation, de stationnement, de plantation d’arbres et de confort piéton.

Concept 4 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Concept 4 Corridor Marguerite-Bourgeoys
Crédit photo: Ville de Québec

Lors de la présentation du 1er mars, les citoyen.ne.s lors avaient insisté sur le besoin d’apaiser la circulation et de répondre à des problématiques de comportements dangereux et de non-respect de la part d'automobilistes. À cet égard, la Ville de Québec est confiante que le cocktail de mesures proposées « va rendre la rue plus conviviale en diminuant [ces] comportements » de même que la circulation, a exprimé M. Marques.

Quant au confort cycliste, l'objectif est partiellement atteint par le quatrième concept, ce qu'on relevé certains commentaires. On s’en souviendra : la présentation du 1er mars avait soulevé des préoccupations importantes pour la circulation des cyclistes et notamment des plus petits.

Réfection et réflexions

Une réflexion poursuit son cours concernant les rues Eymard et Frontenac. Pour la première, on peut s’attendre à un projet pilote dès cet été afin d'y améliorer le sentiment de sécurité. Pour la seconde, la Ville réfléchit à des façons d’améliorer notamment l’accès des cyclistes à l’entrée du parc Saint-Sacrement.

Les équipes de la Ville de Québec ont été félicitées à plusieurs reprises d’avoir « pris acte » des besoins exprimés et d’avoir élaboré des propositions pour « réduire le confort des automobilistes ». La rapidité avec laquelle elles ont travaillé a aussi été soulignée. Un citoyen s’est réjouit de ce « bel exemple de démarche de participation citoyenne, d’adaptation et de diligence remarquable ».

À une commerçante préoccupée par le sort des arbres, on a répondu que les aménagements prévus nécessitaient des enlèvements de jeunes arbres, afin de les protéger, mais qu’ils seraient remis en place par la suite.

On retrouve sur le site de la Ville de Québec la nouvelle présentation du 9 mai (pdf) ainsi que toutes les informations sur le corridor scolaire du secteur de l'avenue Marguerite-Bourgeoys.

Lire aussi :

Réflexion sur l'avenir de l'église du Très-Saint-Sacrement