Une nouvelle paroisse pour l’église Très-Saint-Sacrement

Le cardinal Gérald C. Lacroix annonce la création d’une fabrique ayant pour vocation la gestion de l’église Très-Saint-Sacrement. Une décision prise en aval de la classification de l'église comme bâtiment patrimonial par la ministre de la Culture et des Communications. La nouvelle paroisse Saint-Pierre-Julien-Eymard sera limitée au territoire de l’église.

Une nouvelle paroisse pour l’église Très-Saint-Sacrement | 6 juillet 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

L'église du Très-Saint-Sacrement en avril 2019

Crédit photo: Jean Cazes

Le cardinal Gérald C. Lacroix annonce la création d’une fabrique ayant pour vocation la gestion de l’église Très-Saint-Sacrement. Une décision prise en aval de la classification de l’église comme bâtiment patrimonial par la ministre de la Culture et des Communications. La nouvelle paroisse Saint-Pierre-Julien-Eymard sera limitée au territoire de l’église.

La nouvelle a surpris Bertrand Gemme, président du Conseil de quartier de Saint-Sacrement (CQSS). Cependant, il est d’avis que c’est une bonne solution qu’une fabrique soit entièrement consacrée à la gestion de l’église Très-Saint-Sacrement. « Nous, au Conseil de quartier, ce qu’on veut, c’est que le projet avance », explique-t-il.

Au coin du chemin Sainte-Foy et de la côte Saint-Sacrement, l’église est inoccupée depuis environ trois ans. Désacralisée, elle n’avait plus de vocation. Les membres du Conseil de quartier souhaitent voir l’édifice devenir un lieu de rassemblement. Que ce soit pour du développement communautaire, événementiel et/ou commercial.

« On veut juste que ça débloque pour qu’on arrête d’avoir un coin de rue [vide]. Pour, peut-être, l’hiver prochain, avoir une station chaleureuse, avoir de l’animation. C’est vraiment ça qui est important pour nous. »
— Bertrand Gemme

Chaises Adirondack et foyer à la sStation chaleureuse angle du Pont - de la Salle
L’ancienne église Très-Saint-Sacrement pourrait avoir une station chaleureuse comme celle à l’angle des rues du Pont et de la Salle.
Crédit photo: Suzie Genest

Selon le président du CQSS, le stationnement présente un enjeu dans le quartier. Auparavant, le terrain de l’église était une source d’emplacement pour les automobiles. Il lui paraît primordial que les espaces pavés soient sécurisés et accessibles pour les résidents et les passants du secteur.

Une paroisse pour les citoyen.nes

La décision du diocèse de mettre le bâtiment entre les mains d’une nouvelle fabrique se veut un incitatif à la mobilisation citoyenne. De plus, tous les résidents du quartier et de l’Archidiocèse de Québec pourront s’impliquer dans la paroisse Saint-Pierre-Julien-Eymard.

« Cette décision permettra aux personnes qui désirent trouver une nouvelle vocation à l’ancienne église du Très-Saint-Sacrement d’accélérer la réalisation de leur projet en disposant de tous les leviers pour faire des demandes d’aide financière et trouver des partenaires qui pourront éventuellement devenir propriétaires de l’immeuble. »
— Cardinal Gérald Cyprien Lacroix

Lire aussi :

Classement de l’église du Très-Saint-Sacrement : réactions mitigées

Publicité

Église du Très-Saint-Sacrement : un exercice de communication utile

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir