Une saison à la rencontre des vivants au Périscope | 18 août 2022 | Article par Monmontcalm

Une saison à la rencontre des vivants au Périscope

Version originale : Pascaline Lamare, Le Bourdon du Faubourg.

Sous le thème « Nous, les vivants », la saison 2022-2023 du Théâtre Périscope s'est officiellement dévoilée lundi. Renouvelant et célébrant la rencontre des corps et des esprits, elle s’annonce rassembleuse, plurielle.

Le Théâtre Périscope a lancé une programmation 2022-2023 foisonnante, qui s’attache à (re)créer des liens distendus. Plus que jamais, il joue son rôle d’intermédiaire culturel et intime. La programmation originale comprend pas moins de dix pièces, par des compagnies de Québec qui ont fait leurs preuves. S'y ajoutent presque autant d'activités périphériques.

Gabrielle Ferron et Samuel Corbeil, à la co-coordination artistique, ont voulu faire place au collectif, à la pluralité des voix, à la curiosité de l’autre, pour célébrer ce « Nous, les vivants » à travers épreuves et deuils.

La résilience et le retour à la vie

Dès le 14 septembre, la fable théâtro-musicale Les Jumeaux d’Arcardie, sur un texte de Philippe Soldevila, nous plongera dans un monde dégingandé. Dans cet univers marionnettique où tout s’écroule, la résilience du peuple acadien fait écho à la nôtre.

D’après le roman de Mathieu Arsenault, We are shining forever à la recherche de l’entrée du royaume des morts, en novembre, nous fera réfléchir sur le deuil, la mort, la possibilité de vivre avec nos morts.

Publicité

En décembre, avec Kitchen Chicken, l’Orchestre d’hommes-orchestres nous entraînera dans un spectacle musical, théâtral déjanté, sur fond de yodel américain des Cackle Sisters.

La rencontre des corps

Cette saison sera l'occasion d’explorer le corps physique et les sensations. Avec L’usine, les sœurs Amar dessinent une réflexion sur la douleur physique et son impact sur la psyché, dans un monde post-apocalyptique. Mariant théâtre et danse, L’Usine aborde le corps malade, changeant.

Maurice, écrit et joué par Anne-Marie Olivier, explore le corps et la parole d’un homme aphasique. Ses propos, concis et sans filtre vu la maladie, nous emmènent vers les émotions crues.

À l’hiver 2023, Je veux participer au chaos, d’Eliot Laprise, nous entraînera dans une recherche punk sur la sensation du contact physique, là où plus rien ne nous touche parce que nous sommes saturés d’informations, de sensations. Sans texte pour le moment, la pièce sera centrée sur le corps véhicule et le chaos comme élément positif, pour repartir de zéro et reconstruire.

Identités plurielles

La thématique de l’identité, des identités, dans un monde contemporain marque aussi la saison.

À l'hiver 2023, Le garçon de la dernière rangée du Théâtre Nouveau Parking propose un récit à la frontière entre réalité et fiction, le lien entre un professeur et un élève qui examine la vie des autres.

D‧écimées, par la compagnie Les Gorgones, nous immergera dans un Québec où 300 000 enfants ont été adoptés entre 1940 et 1970. Dans cette fiction empreinte d’éléments biographiques, nous revivront les histoires de ces enfants abandonnés à la Crèche Saint-Vincent-de-Paul, à qui il manque une portion d'identité.

Mémoire d’un volcan, d’Ubus Théâtre, sera l'occasion de redécouvrir, avec les mots d’Agnès Zacharie, la marionnettiste Josée Campana.

Enfin, avec Satie, Agacerie en tête de bois, la compagnie Nuages en pantalon recréera un spectacle au cœur de la vie et de l’œuvre d’Érik Satie.

Activités périphériques

Soucieux d'ouvrir le théâtre au monde, le Périscope offre une panoplie d’activités périphériques mettant en valeur la relève. Le tout débute par trois spectacles estivaux gratuits.

  • Mamie pis Danny, inspiré par la commedia dell’arte, du 18 au 20 août. (La représentation initialement prévue le 17 a été annulée.)
  • Carnet de voyage, pour un dernier goût de vacances, du 24 août au 3 septembre.
  • Walking – Holding, une invitation de l’Écossaise Rosana Cade à marcher main dans la main avec une série d’inconnu.e.s, du 9 au 11 septembre.

Cette saison 2022-2023 est aussi celle où le Périscope et son site web en déploiement adoptent une nouvelle identité visuelle.

Lire aussi :

Le festival MondoKarnaval présenté à ExpoCité

En savoir plus sur...