La Prestation dentaire canadienne maintenant accessible

Jean-Yves Duclos invite les familles à se prévaloir de la nouvelle Prestation dentaire canadienne.

La Prestation dentaire canadienne maintenant accessible | 7 décembre 2022 | Article par Thomas Verret

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, encourage les familles à se prévaloir de la Prestation dentaire canadienne. Sur la photo, il salue une jeune patiente du Centre dentaire Montcalm.

Crédit photo: Thomas Verret

Jean-Yves Duclos invite les familles à se prévaloir de la nouvelle Prestation dentaire canadienne.

Cette mesure provisoire s’adresse aux parents et aux tuteurs qui gagnent moins de 90 000 $. Elle consiste en des paiements directs et non imposables pouvant atteindre 650 $ par enfant annuellement, jusqu’à l’occurrence de 1 300 $ sur deux ans. La première période de prestation s’adresse aux enfants de moins de 12 ans.

Une mesure pour aider les familles à joindre les deux bouts

Le ministre fédéral de la Santé était de passage mercredi au Centre dentaire Montcalm pour parler de la Prestation dentaire canadienne. Celle-ci procure aux jeunes Canadiens un accès plus équitable aux soins buccodentaires, a-t-il expliqué.

Et « ce n’est pas une surprise » si Jean-Yves Duclos a choisi la clinique du boulevard René-Lévesque pour tenir son point de presse. Non seulement ses locaux se situent dans sa circonscription, mais il habite aussi le quartier, « tout proche », pour ne pas le citer.

« C’est une clinique familiale. Des gens de tous les âges y reçoivent des soins quotidiennement. C’est dans une clinique comme ici que le travail se fait. C’est très important », a souligné le député de Québec.

Lancée jeudi dernier, cette aide financière gouvernementale survient dans un contexte inflationniste galopant.

« La pression sur le coût de la vie est très forte actuellement. Les budgets sont serrés. Ça amène les familles à faire des choix déchirants, comme celui de reporter une visite chez le dentiste ou l’hygiéniste, met en lumière M. Duclos. Le fait de retarder ces soins peut amener des problèmes plus importants par la suite. Mais en l’absence d’aide, surtout pour une famille à revenu modeste, les gens doivent faire des choix. »

À ce jour, 36 000 personnes ont fait une demande pour obtenir la Prestation dentaire canadienne. Selon le gouvernement du Canada, 500 000 enfants répondent aux critères d’admissibilité. Ce programme a nécessité un investissement de 850 M $.

Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, a vanté les bienfaits de la Prestation dentaire canadienne lors d’une conférence de presse au Centre dentaire Montcalm.
Crédit photo: Thomas Verret

Un programme accueilli avec enthousiasme au Centre dentaire Montcalm

Propriétaire du Centre dentaire Montcalm, une clinique en forte croissance, la Dre Éliza-Sophie Gaudreault a rappelé les demandes grandissantes en matière de soins buccodentaires.

Publicité

« Notre quartier est en plein changement. De jeunes familles s’y installent. Cela confirme les besoins de cette plus jeune clientèle. »

« Trop souvent », les parents, faute de moyens financiers, sont contraints d’accepter les règles de la Régie d’assurance-maladie du Québec quant à la couverture des traitements », déplore Mme Gaudreault.

« Ainsi, la prévention si importante est esquivée. Parfois, les enfants ne peuvent recevoir l’application du fluor, les céments, la consultation orthodontique ou même la pose d’un mainteneur d’espace suite à une extraction trop hâtive, par faute d’argent. Car ces actes ne sont malheureusement pas couverts par la RAMQ. »

La Prestation dentaire canadienne permet donc « de pallier à ce déficit ». De plus, cette mesure contribue à la prévention, à l’acquisition de saines habitudes en hygiène dentaire adaptée et à un suivi ciblé des jeunes à risque de développer des problèmes plus sévères au moment de la période de croissance à l’adolescence, résume-t-elle.

« Nous accueillons avec enthousiasme ce programme qui bonifie les services couverts par le régime québécois, sans interférer avec notre intégrité professionnelle. »

La Dre Éliza-Sophie Gaudreault, dentiste propriétaire du Centre dentaire Montcalm, accueille favorablement la Prestation dentaire canadienne.
Crédit photo: Thomas Verret

L’ACDQ se réjouit du lancement de la Prestation dentaire canadienne

L’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ) salue également les impacts positifs de la Prestation dentaire canadienne.

« C’est une bonne nouvelle pour l’accessibilité aux soins dentaires, a commenté le Dr Carl Tremblay, président de l’ACDQ. En plaçant la santé buccodentaire parmi ses priorités, le gouvernement fédéral fait la démonstration qu’il s’agit de soins de santé essentiels. Évidemment, ça répond à un besoin exprimé maintes fois par la population. »

« Comme professionnels de la santé, les dentistes ne peuvent que se réjouir d’un programme qui encourage la population à prioriser les soins de santé buccodentaires », a affirmé le Dr Carl Tremblay, président de l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ).
Crédit photo: Thomas Verret

Un programme d’assurance dentaire à venir

Enfin, la Prestation dentaire canadienne représente « un premier pas » vers la prochaine étape : le Programme d’assurance dentaire. Jean-Yves Duclos estime que celui-ci sera en place d’ici un an environ.

Au Canada, un tiers des familles n’ont pas accès à une assurance privée. Près de 7 millions de Canadiens, dont beaucoup d’enfants, ne vont pas chez le dentiste. Ce chiffre représente 20 % de la population.

« Les enjeux de ne pas prendre soin de sa santé buccodentaire sont sérieux, comme le risque de développer des problèmes de diabète, par exemple, a mentionné le ministre canadien de la Santé. Le programme d’assurance dentaire, c’est une façon de protéger sa santé globale, a ajouté M. Duclos. Il faut s’assurer de donner des traitements appropriés à chaque personne et appuyés par les équipes professionnelles », a-t-il conclu.

À lire aussi :

Ainé.e.s : cohabiter chez soi plus longtemps

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir