Qualité de vie dans les quartiers : la priorité de Catherine Vallières-Roland | 11 juillet 2022 | Article par Thomas Verret

La conseillère municipale de Montcalm-Saint-Sacrement, Catherine Vallières-Roland, travaille pour rendre ces deux quartiers plus attrayants et dynamiques.

Crédit photo: Thomas Verret

Qualité de vie dans les quartiers : la priorité de Catherine Vallières-Roland

Quel bilan dressent les élu.e.s municipaux de nos quartiers, à l'aube des vacances estivales? Nous avons rencontré Catherine Vallières-Roland dans un espace vert de son district, le parc Samuel-Holland.

La conseillère de Montcalm–Saint-Sacrement est satisfaite de sa première session dans l'administration municipale.

« Je suis fière du travail accompli dans les huit derniers mois. »

Revitalisation du chemin Sainte-Foy : en cours

En campagne électorale, Catherine Vallières-Roland s'était engagée à redynamiser l'axe commercial du chemin Sainte-Foy. Depuis novembre, elle travaille avec l'Association des gens d'affaires de Saint-Sacrement, le Conseil de quartier, les institutions publiques et privées.

« J'ai été en lien constant avec les citoyens du quartier, pour voir quel type d’aménagements et d’activités on pourrait venir implanter ici pour répondre aux besoins de la population. »

Le chemin Sainte-Foy est une artère collectrice. La population souhaite des mesures d'apaisement de la circulation, des aménagements pour embellir la rue et une place publique.

Publicité

« Il faut rendre la rue plus attrayante, pour permettre aux commerces existants d’être en santé, et pour inciter d’autres commerçants à venir s’y installer », dit l'élue de Québec Forte et Fière.

À l'automne, la Ville mènera une consultation citoyenne sur l'avenir du quartier Saint-Sacrement.

L'église du Très-Saint-Sacrement : la solution?

Son deuxième engagement électoral était d'aménager une place publique sur le parvis de l'église du Très-Saint-Sacrement. De « redonner cet espace aux citoyens ».

L'édifice du chemin Sainte-Foy a fermé en 2019. Cette semaine, un pas a été franchi vers sa réouverture. L'église est passée aux mains de la communauté. Une paroisse citoyenne sera créée et s'occupera de sa gestion. Les résidents pourront développer un projet.

L'administration de Bruno Marchand a été proactive dans le dossier, assure Catherine Vallières-Roland. La municipalité joue un rôle de « facilitateur », pour que le processus avance. Elle entretient des relations avec les parties prenantes et les accompagne.

« Notre avons renforci les liens avec le ministère de la Culture, la paroisse Bienheureuse-Dina-Bélanger et les citoyens qui se sont beaucoup mobilisés dans les dernières années pour la sauvegarde de l’église. »

Au passage, elle cite le mouvement SOS Saint-Sacrement/ Espace communautaire Saint-Sacrement.

Travaux d'urgence à venir

La prochaine étape est la sécurisation de l'immeuble. Québec a prévu 4 M $ à cet effet.

Pour que les travaux se réalisent, des discussions doivent avoir lieu entre le ministère de la Culture et la paroisse Bienheureuse-Dina-Bélanger. Ceux-ci permettront d'enlever les clôtures et de rouvrir le site.

« Notre objectif, c’est qu’il y ait un projet qui se développe autour de l’église, avec les citoyens, pour permettre la redynamisation de l’artère commerciale. »

De grandes responsabilités

À son premier mandat, Catherine Vallières-Roland occupe plusieurs fonctions importantes. Elle est mairesse suppléante et présidente de l'arrondissement La Cité-Limoilou. Au comité exécutif, elle porte les dossiers de la culture, du sport, des grands événements, des relations internationales et de la famille.

« J’ai développé des projets qui reflètent les valeurs et les principes qui défissent Québec Forte et Fière », estime-t-elle.

Favoriser l'accès à la culture et au sport

Rendre la culture et le sport plus accessibles est une façon de « lutter contre les inégalités sociales ».

À titre d'exemple, Mme Vallières-Roland mentionne l'abolition des frais de retard au réseau municipal de 26 bibliothèques. Une mesure appréciée de la population. La location de livres et l'utilisation des postes informatiques sont des services utiles.

Son parti ramène la culture et le sport dans les quartiers. Des volets d'événements d'envergure se tiennent dans les arrondissements.

« À nos yeux, c’était important d’amener la culture et le sport vers les gens. »

Un conseil municipal fonctionnel

L'hôtel de ville est minoritaire. Dans ce contexte, les séances du conseil municipal se déroulent relativement bien.

« Nous avons établi une façon de travailler collaborative. Il n’y a pas de surprise dans les projets qu’on présente. On les développe, à la fois avec les citoyens, mais aussi avec les élus de l’opposition. »

Des « négociations » surviennent. Pour cette raison, la trêve estivale fera du bien.

Le tramway : « c'est encourageant »

Des sujets sont prenants, comme le tramway. Celui-ci passera dans le district, sur le boulevard René-Lévesque. Montcalm et Saint-Sacrement ont été parmi les premiers quartiers consultés. Des séances d'information publiques ont été organisées.

Le dernier sondage Léger révèle que l'appui au tramway et la connaissance du projet sont en hausse, spécialement dans les quartiers centraux.

« Il y a encore beaucoup de travail à faire de notre côté », reconnaît Catherine Vallières-Roland.

« Quand on y met les efforts et qu’on travaille le projet avec les gens, l’adhésion augmente. C’est encourageant. »

À l'automne, on entendra encore souvent parler du tramway. L'équipe du maire mettra les « bouchées doubles » sur la « mobilité de façon plus large ».

Le tramway est « une carte » dans son jeu. L'offre de transports collectif s'améliore. Autobus, Flexibus, système de vélo partage à assistance électrique, partenariat avec le service Communauto : les options de déplacement se multiplient. La mobilité active est au cœur de la vision municipale.

Lire aussi :

Insertion du tramway sur René-Lévesque : « une opportunité à saisir », selon des parents d'élèves