Des contes à passer le temps sous les voûtes

Les Contes à passer le temps reviendront pour une 13e année et seront présentés, comme de coutume, dans les voûtes de la Maison Chevalier. Les représentations ont lieu du 18 au 30 décembre.

<em>Des contes à passer le temps</em> sous les voûtes | 5 décembre 2023 | Article par Olivier Alain

Le spectacle sera présenté du 18 au 30 décembre à raison de deux représentations par jour.

Les Contes à passer le temps reviendront pour une 13e année et seront présentés, comme de coutume, dans les voûtes de la Maison Chevalier. Les représentations ont lieu du 18 au 30 décembre.

Il s’agit d’une production de la Vierge Folle en partenariat avec Premier Acte, la Ville de Québec et le Groupe Tanguay. Cette année, les contes mis en scène se développent autour du thème de la chance. « Celle qu’on a et celle qu’on a ratée. Celle qui nous manque ou qu’on a su saisir », peut-on lire dans un communiqué.

Six interprètes, dont le metteur en scène Maxime Robin, feront vivre les textes de Valérie Boutin, Nadia Girard Eddahia, Jean-Michel Girouard, Sophie Grenier-Héroux, Maxime Robin et Erika Soucy. Les comédiens et comédiennes Frédéric Brunet, Gaïa Cherrat Naghshi, Danielle Le Saux-Farmer et  Denis Marchand font également partie de la production.

Le spectacle propose de montrer Québec comme une grande fresque. Montrer ce qui rend la ville unique et unie, mais aussi ce qui crée sa diversité.

« On leur a divisé Québec en cinq parts, comme un gâteau. Chacun·e a dévoré son quartier pour mieux le raconter ».

Un lieu chargé d’histoire

Les Contes pour passer le temps prendront vie  dans les voûtes d’origine de la Maison Chevalier. Situé au 50, rue du Maché-Champlain, le bâtiment a une importante valeur historique. Les multiples travaux de restauration réalisés au fil des ans ont quelque peu modifié son apparence d’origine. Elle représente toutefois très bien l’architecture du Régime Français.

En 1762, Jean-Baptiste Chevalier choisit ce secteur de la basse-ville pour s’y établir. Armateur-négociant, il importe et exporte de la marchandise avec sa flotte de navires. À cette époque, les travaux de remblayage n’ayant pas encore été fait, le terrain se trouve directement sur les berges du fleuve.

Dans les années 1950, l’historien de l’art Gérard Morisset estime que la Maison Chevalier constitue un témoin important de l’architecture de la Nouvelle-France. Il recommande au gouvernement du Québec de restaurer le bâtiment ainsi que les maisons environnantes. S’ensuit un projet de restauration échelonné sur six ans qui lui donnera la configuration que nous connaissons aujourd’hui.

Les voûtes accueillent maintenant des spectacles et des événements culturels. Elles ont su résister aux incendies et aux bombardements pendant plus de 350 ans.

Publicité

 

La Maison Chevalier vers 1865 ( À l’époque, le London Coffee House)
Crédit photo: James George Parks - Musée McCord

Il est possible d’acheter des billets pour le spectacle sur le site web de Premier Acte.

Les informations concernant la Maison Chevalier proviennent du site de la Ville de Québec.

Lire aussi :

La délivrance : la tempête du siècle

Après Fièvre et L’œil, la compagnie Vénus à vélo nous invite à a[...]

Lire sur Monmontcalm

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.