Un frigo partage pour les étudiant·e·s du Cégep Garneau

Les étudiant·e·s du Cégep Garneau prennent les choses en main pour que tout le monde mange à sa faim sur le campus. Inaugurés à l'automne, le frigo partage et l'armoire solidaire contribuent aussi à diminuer le gaspillage alimentaire.

Un frigo partage pour les étudiant·e·s du Cégep Garneau | 31 mars 2023 | Article par Thomas Verret

Ce projet est le fruit d’une collaboration entre l’Association étudiante et le Service psychosocial représentés par la coordonnatrice Lili-Jeanne Martel et la travailleuse sociale Cathy Royer.

Crédit photo: Cégep Garneau

Les étudiant·e·s du Cégep Garneau prennent les choses en main pour que tout le monde mange à sa faim sur le campus. Inaugurés à l’automne, le frigo partage et l’armoire solidaire contribuent aussi à diminuer le gaspillage alimentaire.

L’Association étudiante et le Service psychosocial du Cégep Garneau ont fait équipe pour que ce projet voit le jour.

Besoins grandissants

Cette initiative vise en premier lieu à contrer l’insécurité alimentaire des étudiant·e·s en situation de précarité financière. Ce sont les jeunes eux-mêmes qui en assurent le fonctionnement quotidien. La nourriture provient principalement des membres du personnel, des cégépien·ne·s et d’organismes communautaires, comme La Baratte ou La Cavalerie de Francis.

Avec la hausse du coût de la vie, les besoins à combler ne font assurément que croître.

« On n’arrive pas encore à pallier la demande, indique la coordonnatrice de l’Association étudiante, Lili-Jeanne Martel. Dès qu’on met quelque chose dans le frigo ou dans l’armoire, ça part rapidement. »

La travailleuse sociale Cathy Royer invite d’ailleurs les commerçant·e·s à joindre ce mouvement de solidarité pendant les sessions scolaires.

« S’il y a des donateurs qui veulent nous aider à remplir le frigo, ça serait vraiment bienvenu. »

Cuisines collectives

Cet élan d’enthousiasme ne s’arrête pas là. Une première session de cuisines collectives vient tout juste de débuter au Cégep Garneau. Ce projet-pilote est ouvert à l’entièreté de la communauté étudiante. Il s’adresse notamment aux personnes qui habitent en appartement ou qui ont des enfants.

Les ateliers comportent une dimension éducative et sociale. Ces échanges permettent de créer des liens. Les jeunes sont plus enclin·e·s à exprimer un besoin dans un contexte convivial. Les étudiant·e·s ne sont pas toujours à l’aise de se présenter au bureau du Service psychosocial pour demander de l’aide.

Publicité

« C’est comme une porte d’entrée par le côté. C’est moins confrontant pour les étudiants qui ont des besoins », souligne la travailleuse sociale Jasmine Tremblay Vilao.

Pour d’autres personnes, c’est une façon tout simplement de briser l’isolement.

« On trouve ça vraiment génial. En plus, ça nous aide à remplir le frigo! »

Le cégep représente souvent la période du passage de l’adolescence vers la vie adulte. Les cuisines collectives se veulent donc un cadre propice pour apprendre à cuisiner et à économiser.
Crédit photo: Cégep Garneau

Sauve ta bouffe

L’Association étudiante a pu compter sur le soutien de Sauve ta bouffe pour mettre en place un frigo partage en face de son local.

Ce comité de l’OBNL Les AmiEs de la Terre de Québec est entré en contact avec le Cégep Garneau par le biais du projet Mange-gardiens. Celui-ci a pour but de mousser la réduction du gaspillage alimentaire dans le quartier Saint-Sacrement. Outre les ménages, la contribution des institutions est mise à profit. C’est ainsi que la coordonnatrice de Sauve ta bouffe a craqué pour le sérieux de la démarche entreprise par ces étudiant·e·s.

« En fait, on sert de liant. On a des contacts et on les partage, explique Valérie Babin. La gang du Cégep est très autonome. Ce qu’on a fait, c’est qu’on les a mis en communication avec d’autres responsables de frigos communautaires pour qu’ils puissent voir leur manière de procéder et s’en inspirer. »

Pour monter leur projet, les étudiant·e·s du Cégep Garneau ont, entre autres, consulté une bénévole de Sauve ta bouffe, Catherine Roy. La cuisinière donne également des ateliers en cuisine.

« La question du gaspillage alimentaire me touche beaucoup. Cette implication comble mon engagement environnemental. Je trouve que les gens ne sont pas assez conscients de cette cause. »

Gageons à coup sûr un huard qu’elle ne fait pas référence ici aux jeunes du Cégep Garneau qui démontrent chaque jour que cet enjeu leur tient à cœur.

Pour plus de détails sur le frigo partage et l’armoire solidaire du Cégep Garneau, il faut contacter l’Association étudiante. Voici le numéro à composer : 418-681-4134.

Lire aussi :

Bénévolat Montcalm–Saint-Sacrement : nouveau nom, même popote

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.