<em>Je veux participer au chaos</em> : Brutalité et sensibilité | 23 janvier 2023 | Article par Marrie E. Bathory

Crédit photo: Stéphane Bourgeois

Je veux participer au chaos : Brutalité et sensibilité

Tout part d’un accident. Une collision avec une voiture.

Avant même de comprendre ce qui se passe, de recoller les morceaux de sens, on est témoin d’une violence brute que subit le corps. L’impact, intense. L’état de choc. On voit les interprètes se démener, prisonniers et prisonnières de leur propre corps fragile, de ses spasmes et de ses rythmes, aliénants, persistants.

On voit aussi, en même temps qu’on la ressent, une empathie profonde alors que sur scène se jouent des contacts humains tantôt brutaux, tantôt salvateurs.

Une heure à peine et la chorégraphie (signée Eliot Laprise, Fabien Piché et Ariane Voineau) dit tout cela, mais potentiellement tant d’autres choses.

Un spectacle parlant

Des différents langages naît en effet une pluralité de sens. Il s’agit là d’un spectacle mûr, abouti, fruit de plusieurs années de recherche et d’un travail symbiotique entre les disciplines – danse, théâtre, vidéo, musique.

Les interprètes Sonia Montminy, Nelly Paquentin, Fabien Piché, Léa Ratycz Légaré et Alexandrine Warren ont toutes et tous collaboré à cette création mise en scène par Eliot Laprise. L’expérience de réalisateur et concepteur vidéo de ce dernier est manifeste : chacun des tableaux laisse une impression visuelle mais aussi sensorielle puissante. Le travail d’Emile Beauchemin aux éclairages et à la conception et à l’intégration vidéo y contribue pour beaucoup.

Publicité

Si le titre parle de chaos, la performance semble cependant réglée au quart de tour. Et pourtant chaque itération a sa vie propre, Jean-Michel Letendre Veilleux mixant la musique en direct, chaque soir. C’est dire que de la rencontre des sensibilités des artistes émerge une expérience sans cesse renouvelée.

Je veux participer au chaos est présenté jusqu’au 4 février 2023 au Périscope.

Équipe de Je veux participer au chaos

  • Idée originale, mise en scène et réalisation vidéo : Eliot Laprise
  • Chorégraphie : Eliot Laprise, Fabien Piché & Ariane Voineau
  • Assistance à la mise en scène : Caroline Landry
  • Direction technique et construction de décor : Jean-Félix Labrie
  • Lumière, conception et intégration vidéo : Emile Beauchemin
  • Scénographie et costumes  : Vanessa Cadrin
  • Direction musicale & Disque Jockey live : Jean-Michel Letendre Veilleux
  • Direction de production : Hélène Rheault
  • Interprétation et collaboration à la création : Sonia Montminy, Nelly Paquentin, Fabien Piché,  Léa Ratycz Légaré & Alexandrine Warren
  • Collaboration à la création : Olivier Arteau, Lé Aubin, Ariel Charest, Jean-François Labbé, Jocelyn Pelletier, Claudiane Ruelland, Marianne Thériault, Sophie Thibeault & Ariane Voineau

Lire aussi :

Albane : trop-plein

En savoir plus sur...