Jonathan Tedeschi, nouveau président du CDQ Montcalm

Le nouveau président du Conseil de quartier de Montcalm, Jonathan Tedeschi, est un homme de consensus.

Jonathan Tedeschi, nouveau président du CDQ Montcalm | 31 mai 2023 | Article par Thomas Verret

Jonathan Tedeschi a été élu, le 25 mai dernier, à la dernière séance du Conseil de quartier de Montcalm.

Crédit photo: David Sanchez

Le nouveau président du Conseil de quartier de Montcalm, Jonathan Tedeschi, est un homme de consensus.

C’est ainsi qu’il voit son rôle à la présidence de l’organisme.

« En un mot, je pense que ce serait ça mon mandat, acquiesce-t-il à l’auteur de ces lignes. Avec le reste des membres, on veut aller consulter les gens et voir quels sont les enjeux qui les préoccupent. »

Une passe sur la palette

Jonathan Tedeschi habite le quartier Montcalm depuis environ cinq ans. Ce dernier étudie à la maîtrise en philosophie. Le jeune homme de 28 ans travaille aussi à l’Assemblée nationale du Québec, où il occupe un poste administratif dans un comité d’éthique.

Parallèlement, M. Tedeschi performe en athlétisme. Il est spécialiste du 5-10 km et court sous les couleurs de l’Université Laval.

L’athlète entame sa troisième année au sein du Conseil de quartier. Il se sent d’attaque pour occuper le poste de président de l’organisme. En plus, la présidente sortante, Sara Caron-Guay, lui «  a comme passé la puck », pour ne pas le citer.

Jonathan Tedeschi est prêt à assumer de plus grandes responsabilités au Conseil de quartier de Montcalm.
Crédit photo: David Sanchez

Prendre le pouls de la population

L’an dernier, il estime que l’équipe d’administrateurs et d’administratrices a réussi à «  mettre à profit la mission d’un Conseil de quartier ».

« C’est-à-dire faire des sondages, aller voir ce que les citoyens et citoyennes pensent et le refléter dans des résolutions », explique Jonathan Tedeschi.

Avenue Cartier piétonne

Il donne l’exemple du sondage sur l’avenue Cartier piétonne, auquel quelques 750 personnes ont participé. Selon lui, dans ce dossier, la Ville de Québec n’a pas consulté le Conseil de quartier de Montcalm avant de prendre la décision de faire une rue piétonne une journée par semaine.

Publicité

« En fin de compte, on n’a jamais été dans les discussions avec la SDC et la Ville. On l’a appris comme tout le monde finalement, le jour de l’annonce. On a été un peu déçus. Surtout qu’on a fait notre devoir de citoyens et de citoyennes. »

Dans les prochaines années, M. Tedeschi aimerait que le Conseil de quartier « soit consulté ou se retrouve à la table » des discussions avec la Ville et la SDC.

« On trouvait ça dommage que ce soit uniquement les dimanches. On n’a pas été au courant de la négociation entre la Ville et la SDC. »

Sécurité routière

La sécurité routière, spécialement près de l’école Anne-Hébert, est un autre enjeu qui le préoccupe au plus haut point. Le Conseil de quartier de Montcalm a récemment créé une table avec la Ville, dans le but d’améliorer la sécurité aux abords de l’institution primaire du chemin Sainte-Foy.

« C’est un enjeu qui va me tenir à cœur », souligne-t-il.

Terrains de Québec High School

Enfin, M. Tedeschi évoque l’enjeu de la vocation future de l’école Québec High School et de son grand terrain. Le Conseil de quartier de Montcalm a commencé à consulter les gens, pour voir ce qu’il en pensent et pour voir comment ils peuvent se « réapproprier le lieu ».

L’organisme a questionné les citoyens et les citoyennes à ce sujet lors d’une récente activité de tire d’érable sur la neige.

« On trouve que l’espace vert est intéressant à préserver. Et le bâtiment, nous, […] on pense qu’on pourrait avoir quelque chose d’intéressant plutôt que ce soit uniquement des condos », indique Jonathan Tedeschi.

Sur le terrain

Les membres du conseil d’administration ont au moins appris une chose l’année passée. Les résolutions, c’est une chose, mais ce n’est pas tout.

« Plus les mois avançaient et jamais on n’avait de retour sur les résolutions. Je dirais qu’on a eu des retours à la dernière rencontre avec la Ville. »

Le Conseil de quartier entend donc être « encore plus proactif » et prévoit être davantage sur le terrain, dans l’avenir.

« Oui, c’est important de faire des résolutions, mais c’est aussi important d’être sur le terrain. »

Un travail à poursuivre

D’ailleurs, quatre administrateurs et administratrices sont de retour au Conseil de quartier de Montcalm.

« On dirait qu’il y a quelque chose qui va se poursuivre. On ne part pas de zéro. »

Un bon sentiment

L’organisme accueille également quelques nouveaux visages. Des gens qui habitent le quartier depuis très longtemps, d’autres qui viennent d’arriver, « des fonctionnaires, des étudiants ».

« J’ai l’impression que la dynamique va être intéressante cette année », conclut Jonathan Tedeschi.

Le véritable travail reprend à l’automne pour les différents Conseils de quartier de la Ville de Québec. De leur côté, Jonathan Tedeschi et ses complices ont bien l’intention d’aller à la rencontre des gens de Montcalm afin que l’organisme soit le plus représentatif des citoyens et des citoyennes du quartier.

Une dernière assemblée est prévue le 27 juin, avant la pause estivale.

Lire aussi :

Julie Tremblay-Potvin, nouvelle présidente du CDQ Lairet

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir