Lien cyclable chemin Sainte-Foy : en attendant le bilan

Le nouveau lien cyclable du chemin Sainte-Foy a encore alimenté les discussions, lors de la dernière assemblée du conseil de quartier de Saint-Sacrement. Deux rencontres auront d'ailleurs lieu le 30 novembre et le 1er décembre, afin de faire le bilan des premiers mois d'activité. Les citoyens et commerçants pourront ainsi poser leurs questions aux représentants de la Ville.

Lien cyclable chemin Sainte-Foy : en attendant le bilan | 16 novembre 2023 | Article par Simon Bélanger

Le nouveau lien cyclable alimentait encore les discussions à l’assemblée du conseil de quartier de Saint-Sacrement.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monmontcalm

Le nouveau lien cyclable du chemin Sainte-Foy a encore alimenté les discussions, lors de la dernière assemblée du conseil de quartier de Saint-Sacrement. Deux rencontres auront d’ailleurs lieu le 30 novembre et le 1er décembre, afin de faire le bilan des premiers mois d’activité. Les citoyens et commerçants pourront ainsi poser leurs questions aux représentants de la Ville.

Mardi dernier, le nouveau lien cyclable a encore une fois été le théâtre de plusieurs questions.

Rappelons que cette nouvelle infrastructure cyclable, officiellement inaugurée le 5 septembre, relie les avenues de Vimy et des Érables. Elle doit faire partie d’un corridor Vélo cité. Celui-ci reliera, à terme, l’Université Laval à Place d’Youville.

Lors de l’assemblée de septembre, le conseil d’administration du conseil de quartier de Saint-Sacrement avait adopté deux résolutions. La première demandait une voie partagée entre cyclistes et automobilistes. La seconde plaidait pour le retrait partiel du corridor vélo cyclable en direction ouest, entre l’avenue du Père-Pelletier et l’avenue Marguerite-Bourgeoys.

Le mois suivant, plusieurs cyclistes sont venus exprimer leur désaccord avec la position adoptée par le conseil d’administration.

Réponse de la Ville

Pendant la soirée, Bertrand Gemme, président du conseil de quartier de Saint-Sacrement, a pris le temps de lire la réponse envoyée par l’équipe Vélo cité.

Elle rappelle que l’inauguration officielle a eu lieu le 5 septembre. Comme la résolution a été adoptée la semaine suivante, «une période de transition et d’adaptation est nécessaire pour l’ensemble des usagers de la voie publique, qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes», estime-t-elle.

«Il est précipité d’émettre des conclusions et recommandations, et d’exiger des changements, sans que le lien cyclable n’ait eu le temps de prendre place et de vivre minimalement une saison, et que les données de suivi aient été récoltées», répond l’équipe Vélo cité.

Celle-ci précise également que la résolution du conseil de quartier, qui évoque une rue partagée entre cyclistes et automobilistes, est plutôt une chaussée désignée.

Publicité

«Cette dernière peut être implantée uniquement sur une rue à faible débit de circulation automobile, avec une vitesse de circulation maximale de 30 km/h. Le chemin Sainte-Foy ne correspond pas à ces deux critères. Il serait donc dangereux d’aménager ce type de lien cyclable sur cet axe», précise-t-on dans la réponse.

L’équipe Vélo cité reconnaît cependant que la résolution englobait des enjeux plus larges. Ceux-ci concernaient notamment les besoins en stationnement, les zones de débarcadère, les zones de livraison et l’aménagement de cafés-terrasses. Elle reconnait que ceux-ci seront incluses dans les analyses.

«Cela dit, tel que la Ville l’a annoncé, la réponse sera basée sur des données factuelles et des observations terrain, pour faire un premier bilan de saison automnale, le 30 novembre prochain. À ce moment, des constats pourront être faits», ajoute l’équipe Vélo cité.

«Si des bonifications au projet doivent être faites, la bonne mesure devra être instaurée au bon endroit et au bon moment, si nécessaire.»

Pour le président du conseil de quartier, cette réponse signifie que la Ville reconnaît qu’il peut y avoir des problèmes pour les automobilistes et les stationnements.

«Je suis content de la réponse, parce qu’au moins, on fait jaser», affirme Bertrand Gemme, qui est aussi satisfait de la vitesse de la réponse.

Bertrand Gemme, président du conseil de quartier de Saint-Sacrement.
Crédit photo: Simon Bélanger - Monmontcalm

Rencontres bilan

Il y a quelques jours, la Ville de Québec publiait, dans sa section Participation citoyenne, un lien vers les rencontre bilan sur le lien cyclable du chemin Sainte-Foy.

Une première se tiendra en mode hybride le jeudi 30 novembre, à 19h. Les personnes intéressées pourront y assister sur Zoom ou dans la salle des Loisirs Saint-Sacrement. Cette rencontre vise surtout les citoyens et les usagers de la piste cyclable.

Le lendemain, le 1er décembre, à 9h, une rencontre en ligne visera essentiellement les commerçants et les institutions.

«C’est un projet qui est en évolution, qui va être bonifié l’année prochaine. Pour le bonifier, on souhaite vous entendre et on souhaite savoir comment vous l’avez utilisé, comment vous l’avez vécu cet automne», précise Catherine Vallières-Roland, conseillère du district Montcalm-Saint-Sacrement.

Les personnes intéressées sont invitées à s’inscrire en ligne.

Autres réactions

Même si les gens sont invités à faire part de leur expérience lors des soirées d’échanges prévues à cet effet, quelques résidents du quartier Saint-Sacrement ont tout de même partagé leurs préoccupations face au lien cyclable.

Jacques Tardif estime que les trois espaces de stationnement, installés devant la SAQ, compliquent la circulation pour les automobilistes qui souhaitent tourner à droite sur l’avenue Holland. Il aimerait donc que ceux-ci soient retirés.

Catherine Vallières-Roland a justifié cette décision, en rappelant que ces trois stationnements desservaient plusieurs commerces du chemin Sainte-Foy.

«La raison pour laquelle ils ont été installés à cet endroit-là, c’est que le chemin Sainte-Foy devient un peu plus large à l’approche de l’avenue Holland. Donc, il était impossible de les mettre à un autre endroit. […] Nos équipes sont bien au fait qu’il y a des améliorations qui seront nécessaires», explique la conseillère municipale.

M. Tardif a ajouté que le problème se règlera si une entente de location pour le stationnement de l’église du Très-Saint-Sacrement sera signée entre la Ville et la paroisse de Saint-Pierre-Julien-Eymard. Celle-ci pourrait survenir bientôt.

Une autre résidente, Geneviève Nadeau, a quant à elle ajouté que l’interdiction du virage à gauche à l’intersection du chemin Sainte-Foy et des avenues Holland et Saint-Sacrement, augmentait la circulation sur l’avenue Holland, près de l’école primaire Holland, comme il n’y a pas d’interdiction de virage à gauche depuis le boulevard René-Lévesque.

«Pour m’en aller au travail le matin, je dois maintenant “virailler” dans le quartier, où il y a plus d’enfants, dans un milieu familial», indique-t-elle, tout en ajoutant être «super contente» d’avoir une piste cyclable.

Mme Vallières-Roland a rappelé que l’interdiction du virage à gauche s’expliquait pour des questions de fluidité et de sécurité, rappelant le caractère accidentogène de l’intersection, alors que le «quart des accidents était lié au virage à gauche». Elle ajoute quand même vouloir éviter une augmentation de la circulation de transit dans les secteurs résidentiels. La conseillère précise d’ailleurs que toutes ces données ont été analysées pendant les dernières semaines et que des réponses plus précises pourront être offertes lors des rencontres bilan.

«Autoroute à vélos»

Finalement, Yves Couture, un autre résident de Saint-Sacrement, estime que la nouvelle piste cyclable est «extrêmement dangereuse pour les piétons». Il la surnomme d’ailleurs «autoroute à vélos». Pour lui, 80% des cyclistes ne respectent pas les feux de circulation et la priorité aux piétons.

La conseillère municipale lui a répondu partager ses préoccupations sur les comportements des cyclistes.

«C’est important que les cyclistes et les automobilistes respectent le Code de la sécurité routière. La priorité sur la route va aux plus vulnérables. Pour nous, c’est clair, […], c’est le piéton qui doit avoir priorité en tout temps», explique Mme Vallières-Roland.

Elle ajoute que la période actuelle en est une de «transition». La conseillère rappelle que la Ville de Québec travaille actuellement sur sa prochaine politique de sécurité routière. Celle-ci devrait placer les piétons en priorité.

Quelques mots sur le tramway

En terminant, le tramway s’est également invité à l’ordre du jour, moins d’une semaine après la mise à l’arrêt du projet. Quelques personnes se sont exprimés au micro sur le sujet.

Bertrand Gemme est revenu sur sa signature d’appui au projet, en compagnie de 13 autres conseils de quartier. Le président du conseil de quartier a aussi rappelé sa réaction plus optimiste, rapportée par Monmontcalm. Il avoue que des échanges ont eu lieu avant de signer la lettre, se demandant si le conseil d’administration était tenu de respecter des résolutions prises avant l’arrivée des membres actuels.

«Comme je l’ai mentionné, on est pour un projet structurant, pour la grande région de Québec. Il ne faut pas se limiter au centre-ville de Québec et voir grand. On m’a demandé si j’étais choqué de cette décision-là. Non. Je pense que le point d’arrêt de six mois peut nous faire voir à une échelle régionale», a-t-il ajouté pendant l’assemblée.

«Je ne vois pas ça comme une claque à la Ville», précise M. Gemme.

La prochaine assemblée du conseil de quartier de Saint-Sacrement aura lieu le mardi 12 décembre, à 19h, dans les locaux de Loisirs Saint-Sacrement.

Cet article bénéficie du soutien de l’Initiative de journalisme local, financée par le Gouvernement du Canada.

Lire aussi :

Chemin Sainte-Foy : «pas touche» au lien cyclable

Des utilisateurs du lien cyclable du chemin Sainte-Foy ne veulent rien savoir d'une voie pa[...]

Lire sur Monmontcalm

Opinions partagées sur le lien cyclable du Chemin Sainte-Foy

Le conseil de quartier de Saint-Sacrement s’est réuni mardi soir. Le projet du nouveau l[...]

Lire sur Monmontcalm

Tramway : «trahison», «déception» ou «optimisme» dans les conseils de quartier

Quelques heures avant que le gouvernement Legault ne tranche sur le tramway, plus de la moi[...]

Lire sur Monquartier

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir