Lien cyclable sur Chemin Sainte-Foy : des ajustements, mais pas de retour en arrière

Le nouveau lien cyclable de 2,4 kilomètres sur le Chemin Sainte-Foy, qui relie les avenues de Vimy et des Érables, a été officiellement inauguré ce mardi par le maire de Québec Bruno Marchand. Si l'administration municipale se dit ouverte au dialogue et à des améliorations, ce nouveau lien cyclable est bien là pour rester.

Lien cyclable sur Chemin Sainte-Foy : des ajustements, mais pas de retour en arrière | 5 septembre 2023 | Article par Simon Bélanger

Pierre-Luc Lachance, Catherine Vallières-Roland et Bruno Marchand, sur le lien cyclable du chemin Sainte-Foy.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monmontcalm

Le nouveau lien cyclable de 2,4 kilomètres sur le Chemin Sainte-Foy, qui relie les avenues de Vimy et des Érables, a été officiellement inauguré ce mardi par le maire de Québec Bruno Marchand. Si l’administration municipale se dit ouverte au dialogue et à des améliorations, ce nouveau lien cyclable est bien là pour rester.

Les gens qui fréquentent le chemin Sainte-Foy depuis le début de l’été ont pu remarquer de nombreux changements : réduction à une voie de circulation, piste cyclable protégée par des bollards, nombreux marquages au sol, peinture verte, etc.

Cette section du chemin Sainte-Foy, qui passe dans les quartiers Montcalm et Saint-Sacrement, présente un look bien différent de ce qu’elle avait à la même date l’an dernier. 

Le maire Bruno Marchand était accompagné de Catherine Vallières-Roland, conseillère municipale de Montcalm-Saint-Sacrement, et de Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif responsable de la mobilité et de la sécurité routière, pour inaugurer officiellement cette nouvelle infrastructure.

«C’est un changement important dans notre ville. C’est le premier projet cyclable à Québec de cette ampleur dans notre histoire», affirme M. Marchand.

Le lien cyclable du chemin Sainte-Foy n’est que la première étape de l’implantation d’un corridor Vélo cité, qui reliera éventuellement Place d’Youville et l’université Laval. Le maire a cependant réitéré que le premier véritable corridor cyclable serait celui reliant Charlesbourg au centre-ville. La construction de celui-ci devrait avoir lieu en 2024.

Sécurité avant tout

Pour le maire de Québec, la première raison pour justifier ce nouvel aménagement cyclable, c’est la sécurité routière.

«Ce corridor-ci avait trois zones accidentogènes. Trois zones où il y a eu des morts, où des gens sont décédés dans les dernières années», précise M. Marchand.

Il croit également que ce nouveau lien cyclable permettra (et permet déjà) d’améliorer la fluidité de la circulation dans le secteur, autant pour les piétons, les cyclistes, que les automobilistes.

Publicité

Pour l’instant, le maire affirme que les données sont trop préliminaires pour donner des résultats précis. En revanche, comme la circulation cycliste est demeurée stable sur la piste de la rue Père-Marquette et que de plus en plus de cyclistes empruntent le nouveau lien, davantage de gens choisissent de se déplacer à vélo.

Il ajoute qu’au vu des premières constatations, la rentrée automnale 2023 «n’est pas pire que la précédente» en terme de trafic.

 

Quelques cyclistes ont emprunté le lien cyclable du chemin Sainte-Foy lors de notre passage.
Crédit photo: Simon Bélanger - Monmontcalm

Craintes des commerçants

Au cours des dernières semaines, quelques commerçants du chemin Sainte-Foy ont émis quelque réserves sur ce nouvel aménagement. La perte de cases de stationnement est notamment évoquée pour justifier ces inquiétudes.

«Que certains aient des doutes, c’est tout à fait normal. Notre travail, depuis des semaines et des mois, c’est d’être avec eux et d’être sur le terrain. […] Déjà, on a amené des changements en réponse à ce qui nous a été dit, notamment sur le stationnement, notamment sur les supports à vélos, notamment sur les informations à partager et on va continuer», assure Bruno Marchand.

Quartier à convaincre

D’ailleurs, les résidents et commerçants qui voudraient s’exprimer sont invités à le faire lors de la première assemblée du conseil de quartier de Saint-Sacrement, le mardi 12 septembre prochain.

Pour l’occasion, la conseillère municipale Catherine Vallières-Roland sera présente, tout comme des employés de la Ville de Québec qui sont impliqués dans le développement de cette nouvelle infrastructure.

Le président du conseil de quartier, Bertrand Gemme, estime d’ailleurs que la «cohabitation est plus difficile que prévue».  Il connaît lui-même trois personnes qui marchaient dans le quartier et qui ont été happées  (ou presque happées) par des cyclistes, mais il estime que ça aurait pu être par des automobilistes aussi.

M. Gemme s’inquiète également de l’impact, à moyen terme, des interdictions de virage à gauche qui se sont ajoutées, notamment à l’intersection avec les avenues Holland et Saint-Sacrement.

«J’ai hâte de voir aussi quand on va enlever deux autres voies sur René-Lévesque pour le tramway, où le monde va passer. Ce sont toutes des choses qu’il va falloir analyser. Je n’ai pas le goût que les gens se rendent sur [la rue] Marie-Rollet pour virer à gauche et descendre la rue»,  se questionne M. Gemme.

Le conseil de quartier déposera une résolution pour demander à la Ville de procéder à quelques changements autour de l’aménagement cyclable. M. Gemme espère que les gens intéressés par le sujet seront présents à l’assemblée du 12 septembre.

À la fin de la conférence de presse, quelques citoyen.ne.s ont aussi fait part de leurs inquiétudes au maire de Québec et à ses collègues.

Enthousiasme du côté cycliste

Si un certain nombre de résidents du quartier restent à convaincre, plusieurs cyclistes se réjouissent de compter sur cette nouvelle infrastructure cyclable.

«Somme toute, on a un premier bilan très positif de la part des cyclistes et des piétons dans le secteur», se réjouit Angèle Pineau-Lemieux, coordonnatrice aux affaires publiques et communications chez Accès transports viables.

Angèle Pineau-Lemieux, d’Accès transports viables
Crédit photo: Simon Bélanger - Monmontcalm

Même si elle considère que certaines améliorations sont toujours possibles et qu’il faudra encore une période d’ajustement et d’adaptation, Mme Pineau-Lemieux estime que c’est un pas dans la bonne direction.

«On vient de faire un grand gain en sécurité avec une infrastructure séparée, où les gens se sentent en sécurité dans leur voie», ajoute-t-elle.

L’équipe d’Accès transports viables est présente cette semaine, entre 7h et 9h, et entre 16h et 18h, le long du nouveau lien cyclable pour sensibiliser la population aux changements apportés par cette nouvelle infrastructure. Une déambulation festive s’annonce aussi pour ce jeudi 7 septembre, à 17h, depuis le parc des Braves.

Lire aussi:

Lien cyclable sur Chemin Sainte-Foy : nouvelle signalisation et stationnement interdit

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.