Paul Reny redonne au Cégep Garneau

La Fondation du Cégep Garneau a reçu un don de 100 000 $ de l'un de ses fondateurs, Paul Reny. Grâce à la générosité de l'homme de 104 ans, l'institution remettra annuellement deux bourses de 2 500$ pendant 20 ans.

Paul Reny redonne au Cégep Garneau | 12 octobre 2023 | Article par Anne Charlotte Gillain

Le centenaire a fait un don de 100 000 $ à la Fondation du Cégep Garneau.

Crédit photo: Cégep Garneau

La Fondation du Cégep Garneau a reçu un don de 100 000 $ de l’un de ses fondateurs, Paul Reny. Grâce à la générosité de l’homme de 104 ans, l’institution remettra annuellement deux bourses de 2 500$ pendant 20 ans.

La directrice de la Fondation revient sur cette histoire particulière.

« En philanthropie, tout don est un beau don. De mémoire, on a jamais eu un aussi beau et généreux don de la part d’un particulier surtout », souligne d’emblée Caroline Boulay.

Cette dernière indique que « Paul Reny souhaite offrir pendant 20 ans deux bourses de 2 500$ chacune par année à des étudiants ».

« Les deux nouvelles bourses de M. Reny sont intégrées dans le programme de bourses d’entrée », précise-t-elle.

Ce programme repose sur la persévérance et l’engagement communautaire.

Le Cégep Garneau a déjà sélectionné les deux premiers récipiendaires.

« M. Reny souhaitait les rencontrer rapidement et plus personnellement. Ils ont échangé la semaine dernière à l’heure du dîner. Ce fut une belle rencontre entre ces deux générations », confie la directrice de la Fondation.

Critères de sélection

Le Cégep Garneau a reçu 85 candidatures pour ces deux bourses.

Publicité

« C’est un record évidemment », confirme Mme Boulay.

Parmi les critères exigés, les étudiants doivent d’abord démontrer une motivation à poursuivre leur parcours au collégial.

Ceux-ci doivent avoir terminé leurs études secondaires et être inscrits à leur première session, à temps complet, dans l’un des programmes d’études du Cégep Garneau.

Une lettre présentation de 500 mots est également requise. Les jeunes y décrivent leurs motivations à poursuivre leurs études collégiales, leurs projets, leurs ambitions, mais aussi leurs inquiétudes.

Une volonté de soutenir les jeunes

Lors des fêtes du 50e anniversaire du Cégep Garneau en 2020, un recueil de textes a été publié. À cette occasion, Paul Reny a remis des documents qui ont servi à la construction du Cégep.

En juin dernier, M. Reny recontacte le Cégep. Ce dernier partage alors son souhait d’effectuer un don à la Fondation. Il évoque ainsi ses motivations et sa volonté de faire une différence dans la vie de certains jeunes.

« L’objectif principal de ce don est d’encourager la motivation et les étudiants à entreprendre des études collégiales », explique Caroline Boulay.

Pour elle, ce type de bourses stimule les étudiants.

« Pour les étudiants qui entreprennent des études supérieures, c’est parfois quelque chose d’inatteignable pour beaucoup. C’est une manière de leur dire qu’on a besoin de vous. Ces jeunes-là de 16, 17 ans ont aussi besoin de savoir que la société les attend », affirme Mme Boulay.

Elle rappelle d’ailleurs que ces jeunes ont étudié durant la pandémie.

« De nombreux étudiants ont persévéré pendant la Covid. On entend aussi combien cela a été très difficile pour eux. Ces jeunes de la Covid qui arrivent au Cégep ont tendance à être plus réservés, observe-t-elle. Ils ont plus de mal à s’intégrer, à participer aux activités. Ils n’ont pas connu cela durant les deux, trois dernières années. »

Lors du gala de bourses d’entrée, les deux premières bourses vont être remises le 25 octobre prochain à la Fondation du Cégep Garneau, en présence de M. Reny.  33 autres bourses vont être données au cours de cette soirée.

« Donner, c’est important. Avec la hausse du coût de la vie, le petit coup de pouce financier reste essentiel. Il y a toutes sortes de causes, mais c’est une belle cause aussi d’encourager la jeunesse et la relève à poursuivre des études dans l’enseignement supérieur », conclut Caroline Boulay.

Paul Reny est aussi un ancien homme d’affaires. Malgré son âge vénérable, il reste impliqué dans sa communauté et un fervent adepte de golf, comme l’explique le quotidien Le Soleil.

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

Une aide financière de RECYC-QUÉBEC accordée au Cégep Garneau

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir