Près de 25 projets pour l’Incubateur d’innovations muséales

Depuis 2020, près de 25 projets ont émergé de l'Incubateur d'innovations muséales, ou sont en en cours de développement, au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), ainsi qu'au Musée de la civilisation.

Près de 25 projets pour l’Incubateur d’innovations muséales | 31 janvier 2024 | Article par Thomas Verret

Un aperçu de l’exposition Voir la nuit au Musée national des beaux-arts du Québec.

Crédit photo: Julie Rheaume

Depuis 2020, près de 25 projets ont émergé de l’Incubateur d’innovations muséales, ou sont en en cours de développement, au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), ainsi qu’au Musée de la civilisation.

Cette cellule de travail collaboratif regroupe plus de 80 membres du personnel des deux institutions.

Intelligence artificielle

L’équipe du MNBAQ a notamment mis sur pied un prototype d’agent conversationnel. Cet outil numérique vise à faciliter la rencontre entre le public et certaines œuvres du Musée. Les gens pourront d’ailleurs poser toutes leurs questions à l’agent, qui sera aussi en mesure, d’ici peu, de proposer des parcours personnalisés.

Sentir Riopelle

Une expérience olfactive, autour du chef-d’œuvre de Jean Paul Riopelle, a également été développée au MNBAQ, avec le sommelier de renommée internationale François Chartier. Les arômes ajoutent une dimension sensorielle unique à l’appréciation de l’impressionnante fresque L’Hommage à Rosa Luxembourg.

Réinventer la muséologie

Le directeur général du MNBAQ estime, pour sa part, que cette association avec le Musée de la civilisation est gage de succès pour l’avenir.

« Faire autrement, explorer, sortir des sentiers battus et surtout mettre en commun des ressources, des idées et des expertises au service du public sont les idées qui ont soutenu la création de l’Incubateur d’innovations muséales », résume Jean-Luc Murray.

« J’aime à penser qu’on est en train de définir le futur de la muséologie », ajoute-t-il.

Le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale qualifie, quant à lui, cette association entre un musée d’art et un musée de société de « grande première au pays ».

« En unissant leurs expertises, ils sont des précurseurs et s’affirment plus que jamais comme des modèles dans le domaine muséal à l’échelle internationale », soutient Jonatan Julien.

Publicité

De son côté, le DG du Musée de la civilisation souligne l’importance de l’innovation et de proposer des expériences inédites au public, afin de se démarquer des autres institutions muséales du monde.

« Nous sommes nombreux autour du globe à œuvrer dans le circuit et comme dans tous les domaines, l’innovation est un moteur important qui permet aux pratiques d’évoluer et aux musées d’offrir de nouvelles expériences », croit Stéphane La Roche.

« Nous pouvons nous réjouir de voir les deux grands musées de Québec inventer, ensemble, cette approche unique au monde », considère ce dernier.

Un investissement de 2,9 M$ du Secrétariat à la Capitale-Nationale a supporté la réalisation de l’Incubateur d’innovations muséales.

Enfin, ce communiqué décrit d’autres exemples de réalisations récentes de l’Incubateur d’innovations muséales, dont un casque et l’environnement sonore 3D de l’exposition Sur paroles. Le son du rap queb au Musée de la civilisation ou encore l’approche innovante de la scénographie et de l’éclairage de l’exposition thématique Voir la nuit, au MNBAQ, une véritable immersion au cœur de la nuit.

Lire aussi :

Bitch Boxer : orgueil et vulnérabilité

Le Théâtre Escarpé présente Bitch Boxer  du 13 au 24 février prochain. Écri[...]

Lire sur Monmontcalm

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.