Conseil de quartier : rêvez Saint-Sacrement

Des citoyens de Saint-Sacrement ont imaginé leur quartier de rêve mardi soir.

Conseil de quartier : rêvez Saint-Sacrement | 10 avril 2024 | Article par Thomas Verret

Le chemin Sainte-Foy, dans le quartier Saint-Sacrement.

Crédit photo: Jean Cazes

Des citoyens de Saint-Sacrement ont imaginé leur quartier de rêve mardi soir.

Le Conseil de quartier de Saint-Sacrement a tenu cet atelier participatif, le 9 avril, en soirée, à l’occasion de son assemblée générale annuelle du printemps.

Rétroaction

Les données récoltées durant cette consultation permettront à l’organisme d’actualiser son plan d’action stratégique des deux prochaines années. Ainsi, les résultats compilés seront déposés dans ce plan stratégique en mai lors de la rencontre du conseil de quartier, précise le président Bertrand Gemme.

Le vivre-ensemble

Plusieurs participants ont évoqué la part croissante immigrante et l’enjeu de favoriser une cohabitation harmonieuse entre les différentes tranches de la population, incluant beaucoup de nouveaux arrivants, des personnes âgées de même que de nouvelles familles venues s’établir dans Saint-Sacrement.

« On veut que la mixité soit réussie », a rapporté le vice-président du conseil de quartier, Maxime Turgeon, alors qu’il résumait l’échange d’un petit groupe de citoyens réunis à une des tables pour échanger sur le futur du quartier, soit le groupe dont il faisait partie.

« Le quartier change, il a un visage multiculturel », a poursuivi ce dernier.

« On aimerait que la richesse des cultures et des générations soit plus reconnue. »

M. Turgeon évoque l’image perçue par la population lorsqu’il est question du quartier Saint-Sacrement.

« Il faut essayer de changer l’image pour qu’elle soit plus proche de la réalité, la rajeunir et la diversifier. Pour y arriver, ça prend un lieu d’interactions entre les multiples visages du quartier », estime-t-il, évoquant évidemment le site de l’église du Très-Saint-Sacrement pour accueillir un tel lieu de rencontre.

Publicité

Vitalité économique et vie de quartier

Qui plus est, la revalorisation de la principale artère commerciale du quartier, le chemin Sainte-Foy, et de son église, figure parmi les principaux souhaits répétés à maintes reprises pendant cette activité citoyenne.

« Le commerce, souvent, c’est relié à la vie », a fait remarquer un autre administrateur.

« Naturellement, on a parlé de l’église [du Très-Saint-Sacrement], on a hâte », exprime Michel Houle, qui propose l’aménagement d’un petit parc de quartier pour les enfants en face de l’église.

Locaux communautaires et activités

De plus, le manque d’espaces communautaires apparaît comme une évidence aux yeux des citoyens de Saint-Sacrement. Les participants souhaitent également plus d’activités et d’équipements dans le quartier : pour les jeunes, les mères, leurs enfants, les familles, les personnes âgées et les personnes immigrantes. Les gens ont identifié les locaux du Collège Stanislas et du Collège Saint-Charles-Garnier dans l’optique de remédier à la situation, du moins comme une piste de solution.

« Les ados, c’est un peu les oubliés des services disponibles actuellement », considère de son côté une citoyenne.

« À part le skateparc… J’ai deux enfants qui vont très souvent au skateparc », explique-t-elle, soulignant qu’un balai sur place serait plus que le bienvenu pour enlever les indésirables du parc de planche à roulette, comme les cailloux et autres résidus.

Mixité sociale, logement

Une administratrice du conseil de quartier évoque quant à elle une valeur commune dans Saint-Sacrement: valoriser la mixité culturelle, socioéconomique et communautaire.

« Pour favoriser cette mixité, ça prend notamment des logements accessibles, ce qu’il y a de moins en moins dans le quartier. (…) Il faut aussi favoriser la cohésion entre les citoyens et tous les acteurs sociocommunautaires et politiques », a ajouté pour sa part Lynda Fortin.

Vie de quartier, verdissement et bien d’autres

Bien entendu, les participants ont soulevé tout plein d’enjeux, dont le manque en autres de parcs et d’espaces extérieurs. Ces personnes ont souligné les bienfaits sur la santé de la population, jeunes et moins jeunes, de bouger dehors dans Saint-Sacrement, un quartier avec de grands arbres, une belle qualité de l’air et de beaux lieux, dont le coteau Sainte-Geneviève.

D’autre part, la question du verdissement et de la lutte aux îlots de chaleur a souvent été évoquée.

« Le mardi, ici [au Centre des loisirs Saint-Sacrement], il y a des distributions de nourriture par la banque alimentaire. Les usagers attendent très tôt à l’extérieur (…) et un local chauffé pour les accueillir (serait nécessaire) », a exposé Myriam Reiss, une autre administratrice du conseil de quartier.

Le président du Conseil de quartier de Saint-Sacrement, lui, a rappelé le rôle consultatif, et non décisionnel de l’organisme, sa capacité à influencer les décideurs vers des projets souhaités par les citoyens du quartier.

« C’est avec vos idées qu’on avance », a dit Bertrand Gemme.

Autres enjeux évoqués

  • Mobilité active
  • Aménagement durable du territoire
  • Sécurisation des déplacements
  • Cohabitation entre les différents usagers de la route
  • Accès aux soins de santé
  • Valorisation des écoles publiques
  • Stationnement
  • Développements résidentiels
  • Manque de lieux culturels
  • Déneigement
  • Transport en commun

Par ailleurs, le conseil de quartier prépare actuellement une vidéo sur la sécurité dans Saint-Sacrement, dont le premier échantillon de diffusion est prévu à la rentrée de l’automne en septembre.

Enfin, l’AGA d’hier soir se voulait le moment de l’élection de l’assemblée du CA du Conseil de quartier de Saint-Sacrement.

Lire aussi :

Un nouveau pavillon sportif pour le Collège Saint-Charles-Garnier

Le Collège Saint-Charles-Garnier se dotera d’un nouveau pavillon sportif de 7000 pieds c[...]

Lire sur Monmontcalm

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir