Le prix Adrienne-Choquette remis à Alec Serra-Wagneur

Le jeune nouvelliste Alec Serra-Wagneur s'est mérité le prix Adrienne-Choquette 2024 pour son recueil de huit nouvelles Le Silence des braises, paru aux éditions de La maison en feu. La cérémonie pour couronner le gagnant se tenait ce vendredi au Cégep Garneau.

Le prix Adrienne-Choquette remis à Alec Serra-Wagneur | 22 mars 2024 | Article par Simon Bélanger

Alec Serra-Wagneur, récipiendaire du prix Adrienne-Choquette 2024.

Crédit photo: Courtoisie Cégep Garneau

Le jeune nouvelliste Alec Serra-Wagneur s’est mérité le prix Adrienne-Choquette 2024 pour son recueil de huit nouvelles Le Silence des braises, paru aux éditions de La maison en feu. La cérémonie pour couronner le gagnant se tenait ce vendredi au Cégep Garneau.

Cette remise de prix venait couronner la première édition de la Semaine de la littérature du Cégep Garneau. Cette récompense est accordée pour reconnaître «l’excellence d’un recueil de nouvelles dans la francophonie canadienne».

Ce prix est administré par le Centre Aude pour l’étude de la nouvelle (CAEN) et s’accompagne d’une bourse de 1000$ offerte par la Ville de Québec.

La remise du prix a eu lieu en présence de Catherine Vallières-Roland, conseillère du district Montcalm-Saint-Sacrement et responsable de la culture au comité exécutif, ainsi que du directeur des études au Cégep Garneau, Jean-Yves Tremblay.

Le Silence des braises

Décrit comme étant d’une «envoutante cohérence», Le Silence des braises est la première œuvre publiée par l’auteur Alec Serra-Wagneur.

Dans un communiqué envoyé par le Cégep Garneau, on décrit le recueil en ces termes :

« Le Silence des braises nous plonge (ou nous fait marcher, skier, rouler, patiner) dans de vastes territoires naturels en marge de la civilisation où s’aventurent des personnages à la rencontre de ce qui surgira, décidés de s’abandonner à eux-mêmes dans une atmosphère où l’appréhension se noue à une quête de libération.»

On ajoute que l’auteur explore la nature avec différents moyens, comme « un sens aigu de l’observation et de l’introspection, de fines descriptions, un recours ingénieux à un certain nombre de symboles, une solide connaissance des risques des risques et des périls de la randonnée pédestre». On souligne aussi que Serra-Wagneur connaît bien «la liberté intérieure» que la randonnée permet d’atteindre, en plus de faire preuve d’un «sens de l’intrigue» et de «la chute existentielle, sans moralisme ni psychologisme».

Finalement, le jeune auteur aurait le «sens de la mesure, cette capacité trop rare d’en faire assez sans en faire trop».

Publicité

Jury

Le jury de l’édition 2024 du prix Adrienne-Choquette était composé du lauréat de l’édition 2023, Louis Carmain, de la nouvelliste et professeure de littérature au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu Sylvie Gendron, ainsi que d’Annie-Claude Thériault, écrivaine et professeure de philosophie au Cégep Montmorency.

Adrienne Choquette, qui a donné son nom au prix, était elle-même nouvelliste, en plus de travailler comme journaliste pour divers médias. D’origine shawiniganaise, elle a aussi déjà habité dans le quartier Montcalm, au 1109, avenue des Laurentides.

Elle a d’ailleurs déjà fait l’objet d’une capsule consacrée à sa vie sur Monmontcalm.

Lire aussi :

Une première édition de la Semaine de la littérature au Cégep Garneau

Le Cégep Garneau organise une semaine consacrée à la littérature. Une cinquantaine d’[...]

Lire sur Monmontcalm

Ici vécut : Adrienne Choquette, au 1109, avenue des Laurentides

On retrouve sur différents immeubles de Québec 135 plaques Ici vécut. Elles rappellent [...]

Lire sur Monmontcalm

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.