Lumineux Rembrandt

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) présente, jusqu'au 2 septembre 2024, la fantastique exposition Rembrandt. Gravures du Museum Boijmans Van Beuningen. Partez à la découverte de cet artiste incomparable!

Lumineux Rembrandt | 29 avril 2024 | Article par Anny Bussières

L’exposition Rembrandt. Gravures du Museum Bojimans Van Beuningen est présentée au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) jusqu’au 2 septembre 2024.

Crédit photo: Courtoisie MNBAQ

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) présente, jusqu’au 2 septembre 2024, la fantastique exposition Rembrandt. Gravures du Museum Boijmans Van Beuningen. Partez à la découverte de cet artiste incomparable!

Coup de chapeau du MNBAQ que d’accueillir cette exposition regroupant plus de 80 eaux-fortes de l’artiste néerlandais ayant redéfini à lui seul la pratique de la gravure au 17e siècle. Formé à la base comme peintre, Rembrandt s’est ensuite rapidement tourné vers la gravure, qu’il a appris en autodidacte, en s’inspirant des maîtres de son époque.

L’exposition, divisée en zones thématiques, permet d’ailleurs de bien saisir tant l’évolution technique et stylistique de la pratique de Rembrandt que l’apport de ses contemporains à son œuvre.

La première section Évolution comme graveur présente les œuvres en ordre chronologique; on y accompagne Rembrandt alors qu’il expérimente avec les contrastes, les reliefs et la finesse du trait. On le suit dans le soin apporté aux détails des cheveux, des vêtements et des expressions de ses personnages. Un coup d’œil aux œuvres Circoncision du Christ (1625) et Christ devant Pilate (1636) illustre à merveille l’évolution de la dextérité et de la maîtrise de l’artiste.

L’exposition fait également œuvre didactique en offrant une section portant sur les différentes techniques de gravure. Des explications simples et efficaces, accompagnées d’illustrations, aident à s’y retrouver et à faciliter l’analyse des créations de Rembrandt.

La section Innovation et quête des tonalités, quant à elle, propose les œuvres d’un Rembrandt en plein contrôle de son art et cherchant à raffiner sa production. Choix du papier, couleur de celui-ci, utilisation de plusieurs techniques de gravure dans la même œuvre, tout est matière à expérimentation. Rembrandt travaille davantage la lumière (son fameux clair-obscur), le volume et la profondeur, tout en abordant des sujets plus diversifiés que les seules religion et mythologie. Les pièces Diane au bain (1631) et le superbe Christ présenté au peuple (1655) ravissent l’œil et confirment l’attention aux détails et l’humanité de l’artiste néerlandais.

Les zones d’exposition suivantes permettent d’aborder d’autres thématiques chères à Rembrandt : les scènes pastorales, les portraits (et autoportraits!) et les scènes familiales démontrent le côté sensible de l’artiste. On y découvre les faciès de ses parents et de son épouse, en plus de la nature généreuse des Pays-Bas de l’époque. L’aisance de Rembrandt avec les différentes techniques de gravure est telle que certaines œuvres ressemblent davantage à des dessins à main libre! La gravure Homme nu assis à terre (1646) en est le meilleur exemple.

Dans la section Rembrandt et ses sources, les commissaires ont eu la bonne idée de jumeler une œuvre de Rembrandt avec une autre d’un contemporain et portant sur le même sujet, afin de démontrer la grande diversité de styles et d’approches, mais également la finesse du trait et l’importance des jeux de lumière. Les thématiques Descente de la croix et Retour du fils prodigue sont à cet effet très éclairantes.

Présentée dans un écrin sobre et bien documenté, cette exposition du MNBAQ donne à découvrir un artiste généreux, doué, à l’écoute de la nature et des êtres humains et au sommet de son art. À ne pas manquer.

Publicité

L’exposition Rembrandt. Gravures du Museum Bojimans Van Beuningen est présentée au Musée national des beaux-arts du Québec jusqu’au 2 septembre 2024.

Lire aussi :

Rembrandt et l’art de la gravure à l’eau-forte à l’honneur au MNBAQ

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) présente en exclusivité canadienne u[...]

Lire sur Monmontcalm

You’re Talking To Me ? : une certaine solitude

« La prémisse de You’re Talking To Me? est relativement cocasse : du jour au l[...]

Lire sur Monmontcalm

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir