Voeux de la nouvelle année dans Saint-Sacrement

Le Conseil de quartier de Saint-Sacrement souhaite plus d'animations de rue sur le chemin Saint-Foy pour « mettre de la vie » sur l'artère.

Voeux de la nouvelle année dans Saint-Sacrement | 10 janvier 2024 | Article par Thomas Verret

Crédit photo: Jean Cazes

Le Conseil de quartier de Saint-Sacrement souhaite plus d’animations de rue sur le chemin Saint-Foy pour « mettre de la vie » sur l’artère.

La réouverture de l’église du Très-Saint-Sacrement et la piétonnisation du secteur commercial, la fin de semaine, l’été, constituent les deux principaux vœux de l’organisme en ce début d’année.

Un chemin Sainte-Foy piéton

La communauté d’affaires de Saint-Sacrement songe à l’aménagement temporaire d’une rue piétonne estivale, le weekend, comme sur la 3e Avenue ou l’avenue Cartier, aux dires du président du conseil de quartier.

« On n’est pas plus fou qu’un autre », a lancé Bertrand Gemme, mardi soir, lors de la première assemblée de 2024.

Le chemin Sainte-Foy fait partie des axes les plus achalandés à Québec. Plus de 500 piétons y ont été répertoriés quotidiennement l’an passé. Les vélos y sont plus nombreux aussi depuis l’implantation d’une piste cyclable quatre saisons.

« On est déjà rendu rue piétonne donc ça ne ferait pas vraiment un grand changement », ajoute M. Gemme.

Ce dernier y voit un moyen de dynamiser une artère commerciale qui en a bien besoin.

« Je pense que ça serait un beau projet à faire. »

L’église, une pièce manquante

Toujours selon le président de l’organisme, la revitalisation du chemin Sainte-Foy passe inévitablement par la réouverture de l’église du Très-Saint-Sacrement.

Publicité

« Cette église-là devrait être une ancre pour le quartier et non pas un boulet comme c’est le cas présentement. (…) Tout va repartir de là. »

La mobilisation, la clé du succès

La conseillère du district de Montcalm–Saint-Sacrement souligne, quant à elle, la proactivité de plusieurs « piliers du quartier », dont la YWCA Québec, Les Loisirs Saint-Sacrement et Bénévolat Montcalm–Saint-Sacrement.

Aux yeux de Catherine Vallières-Roland, leur point de vue est important pour trouver des manières d’animer encore davantage le quartier.

« Ces organismes sont actifs dans la communauté. Déjà, c’est une piste très intéressante. »

L’élue municipale rappelle au passage «  les sommes importantes » investies par la Ville de Québec en 2023 pour animer le chemin Sainte-Foy, à travers l’agence 714 spécialisée en événementiel, ainsi que l’apport inestimable du milieu lui-même.

« L’implication des gens d’affaires, des organismes et des citoyens est primordiale. »

Attirer les cyclistes dans les commerces

Des aménagements pour le vélo, tels que des supports, une station de réparation ou l’ajout de bornes d’àVélo, s’imposent également. Le but étant d’inciter les cyclistes à s’arrêter dans les commerces.

« C’est une des façons qu’on a de profiter de l’achalandage cycliste », estime pour sa part le vice-président du Conseil de quartier de Saint-Sacrement, Maxime Turgeon.

Des commerçants ont effectué des interventions en ce sens dans les derniers mois. D’autres réfléchissent toujours à la question.

La municipalité soutient les entrepreneurs dans cette démarche via l’un de ses programmes.

Un achalandage à quantifier

Par ailleurs, la Ville assurera un comptage en permanence, cet hiver, à l’angle de la rue Marguerite-Bourgeoys et du chemin Sainte-Foy.

A priori, une caméra intelligente devait être installée un peu plus tôt dans la saison. Elle se trouve actuellement aux douanes américaines, en attente d’une homologation des instances fédérales.

Plus de stationnements

En ces temps plus froids, les interdictions de se garer dans le secteur du tronçon cyclable compliquent l’accès aux commerces.

Saluant « la clémence » de la Ville par rapport aux contraventions de stationnement dans la zone commerciale, Bertrand Gemme met cependant en lumière la vulnérabilité de certains usagers de la route.

« De permettre le stationnement d’un côté de la rue, durant la période hivernale, je pense que ça pourrait faire plaisir à beaucoup de personnes », avance le président du Conseil de quartier de Saint-Sacrement.

« Puis, ça éviterait peut-être aussi aux personnes âgées ou à mobilité réduite d’avoir à enjamber une couple d’andains de neige pour accéder aux commerces. »

Cet article bénéficie du soutien de l’Initiative de journalisme local, financée par le gouvernement du Canada.

Lire aussi :

La première tempête de l’année dans nos quartiers

Monsieur madame Tout-le-monde, les déneigeurs privés et les employés municipaux travaill[...]

Lire sur Monmontcalm

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.