Un corridor Vélo cité évolutif aménagé dans la Pente-Douce

Une séance d’information et d'échanges en ligne concernant l’aménagement d’un corridor Vélo cité de 980 mètres dans la côte de la Pente-Douce, ainsi que sur les avenues Belvédère et Calixa-Lavallée, se tenait lundi soir . Ce projet évolutif vise à bonifier le sentiment de sécurité des piétons, des cyclistes et des automobilistes. Il sera mis en place dès cet été.

Un corridor Vélo cité évolutif aménagé dans la Pente-Douce | 16 avril 2024 | Article par Olivier Alain

Le côte de la Pente-Douce est un lien névralgique entre la Haute-Ville et la Basse-Ville, notamment pour les cyclistes.

Crédit photo: Jean Cazes

Une séance d’information et d’échanges en ligne concernant l’aménagement d’un corridor Vélo cité de 980 mètres dans la côte de la Pente-Douce, ainsi que sur les avenues Belvédère et Calixa-Lavallée, se tenait lundi soir . Ce projet évolutif vise à bonifier le sentiment de sécurité des piétons, des cyclistes et des automobilistes. Il sera mis en place dès cet été.

Lors d’une entrevue accordée à Monquartier en amont de la soirée d’échanges, Catherine Vallières-Roland, conseillère du district Montcalm-Saint-Sacrement et Pierre-Luc Lachance, conseiller pour le district de Saint-Roch-Saint-Sauveur et responsable de la mobilité au comité exécutif, ont expliqué les raisons menant à ce plan d’aménagement.

Il s’agit d’un secteur identifié comme étant problématique depuis plusieurs années.

«Ça fait très longtemps que la Ville est interpellée pour venir agir à cet endroit-là », confie Mme Vallière-Roland.

Entre 2013 et 2017, une centaine d’accidents ont été dénombrés sur ce tronçon. Parmi ceux-ci, neuf incluaient au moins un cycliste ou un piéton.

«Sur Calixa-Lavallée en particulier, on voit qu’une des causes principales est l’emportiérage.», précise-t-elle.

Trois section réaménagées

Le projet prévoit essentiellement l’ajout de marquage au sol , de bollards et de signalisation. «On vient beaucoup s’inspirer de ce qui a été fait sur le chemin Sainte-Foy », précise la conseillère municipale de Montcalm-Saint-Sacrement.

Des bandes cyclables plus larges avec une zone tampon et des bollards seront installés de part et d’autre de la côte de la Pente-Douce.

 

Publicité
Crédit photo: Ville de Québec

L’avenue Calixa-Lavallée deviendra une voie à sens unique en direction sud. Une voie cyclable d’une largeur de 3 mètres sera aménagée du côté ouest de la rue. 18 espaces de stationnement de ce côté seront retirés. Un panneau d’arrêt sera également ajouté au coin de la Pente-Douce, pour sécuriser le virage à gauche sur Calixa-Lavallée. Il permettra également d’éviter les conflits avec les automobilistes qui sortent du stationnement de l‘hôpital Saint-Sacrement.

 

Crédit photo: Ville de Québec

Une voie vélo en descente sera installée du côté est de l’avenue Belvédère.  La circulation automobile continuera de se faire dans les deux sens. Le stationnement du côté est ne sera toutefois plus possible et l’équivalent de 17 cases seront retirées. L’arrêt d’autobus situé au coin Belvédère et Pente-Douce sera déplacé d’environ 50 mètres plus bas dans la côte, pour éviter des situations conflictuelles avec les cyclistes dans le virage à droite.

Crédit photo: Ville de Québec

Les automobilistes ne pourront plus continuer vers la rue Arago au bas de la Pente-Douce. Ils devront obligatoirement tourner à gauche en direction de la rue Marie-de-l’Incarnation. Des glissières de béton seront ajoutées pour séparer les cyclistes des automobilistes pour ce virage.

Crédit photo: Ville de Québec

Améliorer le sentiment de sécurité

Du 4 décembre au 21 janvier, les citoyens et citoyennes du quartier étaient invités à remplir un sondage en ligne pour faire part de leurs besoins et leurs habitudes. Les résultats du sondage montrent un niveau de confort plutôt bas, en particulier pour les usagers de la route les plus vulnérables. En moyenne, les piétons ont évalué leur niveau de confort dans le secteur à 6,1/ 10, les cyclistes à 4,4/10 et les automobilistes à 8,5/10. 47,4% des 620 répondants ne laisseraient pas un enfant d’âge primaire marcher seul sur les rues à l’étude.

«Un travail se doit d’être fait pour ramener un meilleur sentiment de sécurité pour tout le monde », constate M. Lachance

Le projet se fait dans une optique d’amélioration de la mobilité d’un point de vue global. Les aménagements prévus visent à sécuriser les déplacements de tous les usagers de la route. Plusieurs autobus du RTC circulent actuellement dans le secteur ciblé par ces nouveaux aménagements.

« Selon nos analyses, il ne devrait pas y avoir d’impact sur les temps de parcours », explique Mme Vallières-Roland.

Pour ce qui est de la question de l’accessibilité universelle, la conseillère précise que  « les équipes consultent, pour l’ensemble des projets, la Table de concertation en accessibilité universelle pour avoir le point de vue des gens qui sont à mobilité réduite. »

Un projet évolutif

La Ville propose un projet qui se veut évolutif, à la fois pour agir plus rapidement et remédier aux enjeux de sécurité observés, mais aussi pour se laisser la possibilité de modifier certains aspects du projet en fonction de la rétroaction des citoyens.

« On préfère mettre en place des aménagements qui ne sont pas permanents donc on peut les bonifier et les mettre en place plus rapidement. », explique Mme Vallières-Roland.

Les équipes de la Ville comptent suivre attentivement les effets de ces nouveaux aménagements sur la circulation. La population est invitée à signaler au 311 tout problème lié aux nouvelles infrastructures.

« On va permettre aux gens de vivre ce projet-là pour que l’année prochaine, on puisse apporter des ajustements, des bonifications et des améliorations. »

Des réactions enthousiastes

Environ 80 personnes étaient présentes en ligne pour la séance d’information. La plupart des commentaires recueillis après la présentation de l’équipe Vélo cité se voulaient positifs. Plusieurs cyclistes ont salué l’initiative et se réjouissent à l’idée que ce secteur devienne plus sécuritaire.

Quelques personnes ont amené l’idée de faire continuer la voie cyclable dans le stationnement de l’hôpital pour rejoindre le chemin Sainte-Foy, de façon à ce que la montée soit plus graduelle.  Véronique Samson, conseillère en planification du transport pour l’équipe Vélo cité, explique que la Ville étudie effectivement cette option. Une entente pourrait éventuellement être conclue avec l’hôpital pour un projet à plus long terme.

En bloquant l’accès à Arago, certains craignent toutefois de dévier un problème de circulation de transit vers les rues  Kirouac et Montmagny. L’équipe de Vélo cité fait le pari que cette situation ne se produira pas, mais restera tout de même vigilante.

« C’est sûr que si on dévie un problème d’Arago vers la rue Kirouac, on va prendre les mesures pour que le gens demeurent sur les artères principales, soit Marie-de-l’Incarnation et Charest », explique Jérôme Nadeau, chef d’équipe ingénieur en transport à l’équipe Vélo cité.

Plus de détails sur le projet sont disponibles sur le site de la Ville.

 

Lire aussi :

Un futur corridor Vélo cité sur la rue Marie-de-l’Incarnation

Lundi soir, l'équipe de Vélocité a présenté un projet d'aménagement évolutif pour la[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir